Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

Economie

Le rachat par IBM de Sun Microsystems serait compromis

Dernière modification : 06/04/2009

Jugeant trop faible l'offre de six milliards de dollars formulée par son concurrent, le groupe informatique américain Sun Microsystems aurait mis fin aux négociations entamées avec IBM, selon le "Wall Street Journal".

AFP - Le rachat du groupe informatique américain Sun Microsystems par son concurrent IBM pourrait être compromis, la direction de ce dernier ayant jugé le prix proposé trop bas, rapportait dimanche soir le Wall Street Journal, citant des sources proches des discussions.

Selon les sources citées par le quotidien, le conseil d'administration de Sun a rejeté samedi l'offre d'IBM, qui avait fait une première offre il y a quelques semaines, et l'a revu en baisse mercredi.

La direction de Sun a également notifié à son rival la fin des discussions exclusives, avance le quotidien économique.

L'intérêt d'IBM pour l'inventeur du langage Java a été éventé dans la presse et n'a à ce jour jamais été confirmé par les parties intéressées.

La dernière offre en date d'IBM, qui a proposé de mettre sur la table entre 9 et 10 dollars par action, valorise Sun autour de 7 milliards de dollars. L'offre initiale, selon la presse, était de 10-11 dollars par action, valorisant Sun entre 7,4 milliards et 8,2 milliards de dollars.

Bien que révisée, l'offre d'IBM reste supérieure à la capitalisation boursière de Sun, qui est de 6 milliards de dollars environ.

Le rachat de Sun, qui permettrait à IBM de se développer dans le stockage de données, l'internet, les télécoms et les serveurs, serait la plus grosse acquisition de l'histoire du groupe.

Mais plusieurs analystes sont dubitatifs sur le bénéfice pour IBM de mettre la main sur Sun, certes propriétaire du langage Java et du système de gestion de données MySQL, mais qui enchaîne les pertes et les restructurations.

IBM, à l'inverse, fait partie des entreprises ayant le mieux résisté à la crise, en ayant diversifié ses services.

La part du marché américain des deux groupes fusionnés pourrait atteindre 42% dans les serveurs et 65% dans le stockage de données.

Première publication : 06/04/2009

COMMENTAIRE(S)