Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Transition floue au Burkina Faso

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkina Faso: Compaoré victime de son entêtement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

Economie

Le rachat par IBM de Sun Microsystems serait compromis

Dernière modification : 06/04/2009

Jugeant trop faible l'offre de six milliards de dollars formulée par son concurrent, le groupe informatique américain Sun Microsystems aurait mis fin aux négociations entamées avec IBM, selon le "Wall Street Journal".

AFP - Le rachat du groupe informatique américain Sun Microsystems par son concurrent IBM pourrait être compromis, la direction de ce dernier ayant jugé le prix proposé trop bas, rapportait dimanche soir le Wall Street Journal, citant des sources proches des discussions.

Selon les sources citées par le quotidien, le conseil d'administration de Sun a rejeté samedi l'offre d'IBM, qui avait fait une première offre il y a quelques semaines, et l'a revu en baisse mercredi.

La direction de Sun a également notifié à son rival la fin des discussions exclusives, avance le quotidien économique.

L'intérêt d'IBM pour l'inventeur du langage Java a été éventé dans la presse et n'a à ce jour jamais été confirmé par les parties intéressées.

La dernière offre en date d'IBM, qui a proposé de mettre sur la table entre 9 et 10 dollars par action, valorise Sun autour de 7 milliards de dollars. L'offre initiale, selon la presse, était de 10-11 dollars par action, valorisant Sun entre 7,4 milliards et 8,2 milliards de dollars.

Bien que révisée, l'offre d'IBM reste supérieure à la capitalisation boursière de Sun, qui est de 6 milliards de dollars environ.

Le rachat de Sun, qui permettrait à IBM de se développer dans le stockage de données, l'internet, les télécoms et les serveurs, serait la plus grosse acquisition de l'histoire du groupe.

Mais plusieurs analystes sont dubitatifs sur le bénéfice pour IBM de mettre la main sur Sun, certes propriétaire du langage Java et du système de gestion de données MySQL, mais qui enchaîne les pertes et les restructurations.

IBM, à l'inverse, fait partie des entreprises ayant le mieux résisté à la crise, en ayant diversifié ses services.

La part du marché américain des deux groupes fusionnés pourrait atteindre 42% dans les serveurs et 65% dans le stockage de données.

Première publication : 06/04/2009

COMMENTAIRE(S)