Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Asie - pacifique

Tokyo étudie de nouvelles sanctions contre Pyongyang

Vidéo par Guillaume COUDERC

Dernière modification : 08/04/2009

Après l'échec du Conseil de sécurité de l'ONU à s'accorder sur une déclaration commune concernant le lancement de la fusée nord-coréenne, le gouvernement japonais se réunit vendredi pour décider de nouvelles sanctions contre Pyongyang.

AFP - Le gouvernement japonais se réunira vendredi pour décider de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord, après le lancement de sa fusée, a annoncé lundi le porte-parole du gouvernement, Takeo Kawamura.

"La teneur des nouvelles sanctions devra être décidée lors de la réunion de cabinet du 10 avril", a-t-il dit devant les journalistes, au lendemain du passage de la fusée nord-coréenne au-dessus du territoire japonais.

Tokyo avait menacé la semaine dernière d'aggraver ses sanctions économiques contre la Corée du Nord, si Pyongyang procédait à ce lancement, en violation des résolutions de l'ONU.

Le gouvernement avait laissé entendre que le Japon, qui interdit déjà les importations et l'accès de ses ports aux navires nord-coréens, pourrait proscrire toute exportation japonaise vers la Corée du Nord et renforcer les contrôles sur les transferts financiers entre les deux voisins.

Interrogé sur ces nouvelles sanctions, M. Kawamura a répondu: "Nous sommes en train d'examiner les options, y compris celles que vous avez mentionnées".

Selon un sondage effectué pendant le weekend auprès de 1.042 personnes et publié par le journal Yomiuri Shimbun, 78% des Japonais pensent que le gouvernement devrait renforcer les sanctions contre la Corée du Nord, contre 16% qui ne le jugent pas nécessaire.

Le 2 avril, M. Kawamura avait par ailleurs annoncé que les les sanctions existantes, imposées après l'essai nucléaire conduit par Pyongyang en 2006 et arrivant à échéance le 13 avril, seraient renouvelées pour une année, au lieu de six mois, faute de progrès dans le dossier distinct des kidnappés japonais.

Les services secrets nord-coréens ont enlevé 17 Japonais, selon Tokyo, 13, selon Pyongyang, dans les années 70 et 80 pour former des espions à la langue et à la culture japonaises. Le régime communiste a autorisé cinq Japonais à quitter le pays en 2002 et affirmé que les huit autres étaient décédés, mais cette question continue d'empêcher toute normalisation diplomatique entre les deux voisins.

Le Japon abrite une importante communauté nord-coréenne, souvent des immigrés de longue date qui envoient de l'argent à leurs proches restés au pays.

Première publication : 06/04/2009

COMMENTAIRE(S)