Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La guerre spectacle"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Montebourg veut s'attaquer aux professions règlementées

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : l’Allemand Andre Greipel remporte la 6e étape à Reims

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

Afrique

La Belgique veut empêcher l'ex-président tchadien de quitter Dakar

©

Dernière modification : 07/04/2009

La Belgique a demandé au Sénégal de s'engager "solennellement" à empêcher Hissène Habré de quitter Dakar. L'ex-président tchadien est en effet accusé de crime contre l'humanité et a trouvé refuge au Sénégal.

AFP - La Belgique a annoncé mardi qu'elle abandonnerait une de ses exigences à l'égard du Sénégal si ce pays déclarait "solennellement" devant la Cour internationale de justice (CIJ) qu'il empêcherait l'ex-président tchadien Hissène Habré de quitter Dakar.
  
"Si le Sénégal est prêt à déclarer solennellement devant la Cour qu'il ne laissera pas M. Habré quitter son territoire (...) une telle déclaration pourrait suffire à la Belgique pour considérer que sa demande est sans objet", a déclaré un responsable du ministère belge de la Justice, Gérard Dive.
  
La déclaration devra toutefois être "claire et sans conditions", a ajouté M. Dive au cours d'une audience de la CIJ à La Haye.
  

 La cour examine depuis lundi une "demande en mesures conservatoires" de la Belgique, destinée à garantir que M. Habré, inculpé de crimes contre l'humanité et en résidence surveillée à Dakar, "reste sous le contrôle" des autorités sénégalaises.
  
Le Sénégal, où Hissène Habré s'est réfugié après sa chute en 1990, devrait répondre mercredi à la question d'un magistrat de la Cour de savoir s'il accepterait de faire une telle déclaration.
  
La Belgique, qui a émis en 2005 un mandat d'arrêt international à l'encontre de M. Habré, a saisi la CIJ en février pour qu'elle ordonne au Sénégal de le juger pour crimes contre l'humanité et tortures ou de l'extrader vers la Belgique.
  
En attendant une décision sur le fond, Bruxelles a demandé à la Cour d'ordonner à Dakar de prendre des "mesures" intérimaires pour "éviter que M. Habré puisse se soustraire à la justice".
  
Cette demande est motivée par de récentes déclarations du président sénégalais Abdoulaye Wade, qui a menacé de lever la mise en résidence surveillée de M. Habré s'il ne recevait pas les 27,5 millions d'euros qu'il estime nécessaires à l'organisation du procès.
  
Selon le rapport d'une commission d'enquête tchadienne, le régime d'Hissène Habré (1982-1990) a fait plus de 40.000 morts parmi les opposants politiques et dans certains groupes ethniques.

Première publication : 07/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)