Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

EUROPE

Au moins 228 morts et plus de 17 000 sans-abri

Vidéo par Catherine NORRIS TRENT , Jérôme BONNARD

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/04/2009

En Italie, le bilan du séisme qui a ravagé la région des Abruzzes s'établit désormais à 228 morts. Plus de 17 000 personnes ont fui leurs maisons. Silvio Berlusconi a déclaré que les opérations de secours se poursuivront pendant 48 heures.

Le bilan du violent séisme qui a secoué le centre de l’Italie s’établit désormais à 228 morts, alors que les secours continuent de fouiller les décombres, dans la région montagneuse des Abruzzes.

 

Citant des sources hospitalières, l’agence italienne Ansa a annoncé que les 228 corps étaient entreposés à la morgue de L'Aquila, au cœur de la zone sinistrée.

 

Ce séisme, d'une magnitude de 6,2 sur l'échelle de Richter, est le plus meurtrier depuis trente ans.
 

"Les opérations seront arrêtées dans 48 heures, lorsqu’il sera absolument certain que nous ne pourront plus trouver de survivants sous les décombres", a déclaré le chef du gouvernement, Silvio Berlusconi, lors d'une conférence de presse donnée à L'Aquila mardi.

Outre la pluie et le froid, le travail des sauveteurs a par ailleurs été compliqué par des répliques de forte intensité - 280 au total -, qui ont continué de secouer la région.

"Les pompiers ont dû s’arrêter à plusieurs reprises, par crainte de voir les bâtiments s’effondrer sur eux à cause des répliques", rapporte depuis la région sinistrée Alexis Masciarelli, correspondant de FRANCE 24 en Italie.

Une centaine de personnes ont été dégagées vivantes des décombres dans la ville de L’Aquila, principale agglomération des Abruzzes. Une femme centenaire a été notamment retrouvée saine et sauve après presque trente heures passées sous les ruines de sa maison.

Quelque 17 000 personnes ont fui leurs maisons


Onna, village situé à une dizaine de kilomètres de L’Aquila et épicentre du séisme, a été totalement détruit. Quarante personnes sont mortes, sur les quelque 300 que comptait le village avant le tremblement de terre. "C’est une ville fantôme. Les recherches touchent à leur fin. Les habitants eux-mêmes disent qu’il n’y a plus personne à retrouver", témoigne Alexis Masciarelli.

Les rares maisons encore debout sont interdites d’accès. Les plus endommagées par les secousses sont en train d’être détruites au bulldozer par le génie militaire, qui craint que de nouvelle secousses ne les fassent tomber.

Le séisme aurait fait 17 000 sans-abri, selon la protection civile. Les survivants affluent vers des refuges de fortunes installés à la hâte, à quelques kilomètres du centre historique de L’Aquila, ravagé. "Ils ne veulent pas rester dans la ville. Ils ont peur des répliques", rapporte notre envoyé spécial.
 
"En ce qui concerne cette première nuit, nous avons donné un abri aux personnes âgées et aux enfants. Nous attendons plus de tentes pour que tout le monde puisse être abrité", affirme Paolo Diani, un coordinateur du camp de Mazzano, dans la banlieue de L’Aquila.

 Silvio Berlusconi, qui s'est rendu sur place dans la journée, a annoncé que 20 camps de tentes, équipés de cuisines de campagne, allaient pouvoir accueillir 14 500 personnes. Son gouvernement devrait aussi débloquer 30 millions d'euros d'aide immédiate et le ministre de l'Intérieur, Roberto Maroni, a annoncé l'arrivée de 1 700 hommes en renfort, dont 1 500 pompiers.

Aux abords de L’Aquila, une distribution d’urgence de nourriture et d’eau a été organisée dans un stade de football. Mais les réserves se sont rapidement épuisées. Certains hôtels de la côte adriatique, toute proche, ont été réquisitionnés pour héberger les sans-abri.
 

Première publication : 07/04/2009

COMMENTAIRE(S)