Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Obama réaffirme sa position en faveur de l'adhésion de la Turquie

©

Dernière modification : 07/04/2009

Le président américain, qui a quitté Ankara, a réaffirmé sa position en faveur de l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, n'hésitant pas à afficher son "désaccord" avec le président français sur cette question.

AFP - Le président américain Barack Obama a réitéré mardi à Istanbul son soutien à l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, avouant être en "désaccord" sur la question avec son "ami" et "allié", le président français Nicolas Sarkozy.

"Le président Sarkozy est un bon ami et un bon allié. Les amis ont parfois des désaccords comme celui-là", a déclaré M. Obama lors d'une discussion avec des étudiants à Istanbul, au deuxième et dernier jour d'une visite en Turquie.

"C'est vrai que les Etats-Unis ne sont pas membres de l'UE, donc ce n'est pas à nous de prendre une décision, mais cela ne m'empêche pas d'avoir une opinion", a affirmé le président, en réponse à une question d'une étudiante turque sur les réactions de M. Sarkozy à ses déclarations pro-adhésion.

M. Obama s'est prononcé dimanche lors d'un sommet UE-Etats-Unis à Prague pour l'entrée de la Turquie dans le bloc européen, une adhésion en cours de négociation depuis 2005, mais à laquelle plusieurs capitales européennes, dont Paris, sont hostiles.

Opposant de longue date de l'adhésion de la Turquie, M. Sarkozy, présent à Prague, a immédiatement adressé une fin de non-recevoir au plaidoyer du président Obama, estimant, que "s'agissant de l'Union européenne, c'est aux pays membres de l'Union européenne de décider".

Le président américain a réitéré son point de vue, lundi, devant les députés turcs.

"J'ai remarqué que les Européens ont eu pendant longtemps beaucoup d'opinions à propos de la politique américaine. Ils n'ont pas été timides pour nous faire des suggestions à propos de ce qu'on devrait faire, donc je pense qu'il n'y a rien de mal à ce qu'il y ait réciprocité", a-t-il expliqué devant les étudiants d'Istanbul.

"Mon espoir est que, le temps passant, il se passe finalement quelque chose" a ajouté M. Obama.

Première publication : 07/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)