Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Et si la gauche assouplissait les 35 heures?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

  • Contre-offensive des pro-russes à l'Est, Kiev en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Macron prêt à autoriser "toutes les entreprises" à déroger aux 35 heures

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

Economie

ArcelorMittal va réduire sa production européenne de moitié

Dernière modification : 08/04/2009

Le groupe ArcelorMittal, leader mondial de la sidérurgie, a annoncé une réduction de sa production en Europe de plus de 50 %, à compter de la fin du mois d'avril. L'usine de Florange (Moselle, France) est particulièrement concernée.

AFP - Un millier des 2.600 ouvriers de l'usine ArcelorMittal de Florange (Moselle) seront mis au chômage partiel "au moins jusqu'en septembre", soit pendant cinq mois, a annoncé mercredi à l'AFP Marc Barthel, responsable CGT pour ArcelorMittal France.
  
Le deuxième haut-fourneau de l'usine sera mis en veilleuse et l'aciérie sera arrêtée pendant cette période, a-t-il précisé.
  
Le premier haut-fourneau du site est arrêté depuis le début de l'année.
  
Des arrêts programmés en avril, mai et juin toucheront par ailleurs les lignes de laminage à chaud et à froid qui servent à façonner l'acier, a encore dit M. Barthel.
  
ArcelorMittal a annoncé dans la matinée à Luxembourg aux représentants du personnel une réduction de plus de 50% de sa production en Europe à partir de fin avril.
  
"Nous n'avons obtenu de la direction aucun élément ferme sur la date de l'éventuelle reprise de l'activité à Florange", a par ailleurs dit Edouard Martin, responsable CFDT qui a participé dans la matinée au comité européen d'entreprise de Luxembourg.
  
"Le ciel vient nous tomber sur la tête", a poursuivi le syndicaliste. Il a demandé que soit établie une "veille industrielle" avec les syndicats pour que ceux-ci soient informés chaque semaine de l'évolution du marché de la sidérurgie dans le monde.
  
Selon lui, le niveau des commandes d'ArcelorMittal a chuté de 50% depuis le début de l'année.
  
Daniel Soury-Lavergne, directeur général d'ArcelorMittal France, a déclaré à l'AFP que le carnet de commandes du deuxième trimestre n'était "pas mieux, loin s'en faut, que celui du 1er". Selon lui, il n'y a actuellement "aucun signe de reprise".
  
Un comité d'établissement se tient depuis 13H30 à l'usine de Florange. La direction devait y présenter les mesures de réduction de la production aux syndicats.

Première publication : 08/04/2009

COMMENTAIRE(S)