Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Maintenant, fais tes prières" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Afrique

Bouteflika n'oublie pas les islamistes durant sa campagne

©

Vidéo par Adel GASTEL , Armen GEORGIAN , Noreddine BEZZIOU

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 08/04/2009

Le président Abdelaziz Bouteflika, qui brigue un troisième mandat le 9 avril, a déclaré samedi qu'une éventuelle "amnistie" pour les islamistes armés n'interviendrait qu'après le dépôt définitif et total des armes.

Le président algérien sortant Abdelaziz Bouteflika, qui brigue un troisième mandat le 9 avril , a déclaré samedi qu'une éventuelle "amnistie" pour les islamistes armés encore dans le maquis n'interviendrait qu'après le dépôt définitif et total des armes.

"L'amnistie n'interviendra qu'une fois que chacun aura définitivement et totalement déposé les armes et se soit rendu" aux forces de sécurité, a affirmé le chef d’Etat lors d’une étape de sa campagne électorale à Tamanrasset (extrême sud).

Depuis sa première élection en novembre 1995, Abdelaziz Bouteflika a fait de la paix son cheval de bataille.

 

Violences en chaîne

Cette déclaration est une nouvelle étape du processus qu’il avait initié en 1999 avec l'organisation d'un premier référendum sur la "Concorde civile". Des milliers d'islamistes avaient alors rendu les armes. Un second référendum avait ensuite permis l'adoption en 2005 d'une "Charte pour la paix et la réconciliation" offrant le "pardon" aux islamistes encore dans le maquis en échange de leur reddition.

"Cette réconciliation est pour le mieux, et c’est en effet le seul moyen de sortir le pays de la crise", affirme Abdel Hafid Ben Ali, ex-membre de l'Armée islamique du salut (AIS), la branche armée du Front islamique du salut (FIS), interrogé par FRANCE 24.

 

Depuis le début des années 90, le pays est en proie à des violences en chaîne qui ont fait plus de 150 000 morts. Elle avait été déclenchée par l’annulation début 1992 par l’armée algérienne des élections générales gagnée par le FIS, qui milite pour la création d'un État islamique.
 

Première publication : 08/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)