Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang réagira fermement à toute condamnation de l'ONU

©

Dernière modification : 08/04/2009

La Corée du Nord a prévenu qu'elle aurait recours à des "mesures fortes" dans le cas où le Conseil de sécurité de l'ONU prendrait des sanctions à son encontre après son tir, dimanche, d'une fusée de longue portée balistique.

AFP - La Corée du Nord réagira fermement à toute condamnation à l'ONU du tir de fusée de longue portée balistique qu'elle a effectué dimanche, a déclaré mardi son ambassadeur adjoint, Pak Tok-hun.

"Si le Conseil de sécurité prend quelque mesure que ce soit, nous la considérerons comme une atteinte à notre souveraineté", a dit M. Pak à des journalistes.

"Ce sera à nous de décider de l'étape suivante, des mesures nécessaires et fermes suivront", a-t-il averti.

Les membres du Conseil de sécurité discutent depuis dimanche de la meilleure façon de répondre au tir de la fusée nord-coréenne, que les Occidentaux considèrent comme une "provocation" et une violation de la résolution 1718 interdisant à Pyongyang tout essai nucléaire ou tir de missile.

Les Occidentaux souhaitent une réponse ferme, sous forme de condamnation, voire une aggravation du régime des sanctions contre la Corée du Nord. Mais la Chine et la Russie préconisent la retenue, pour ne pas compromettre les pourparlers à six sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

En outre, les deux camps sont en désaccord sur le point de savoir si le tir nord-coréen, officiellement d'ordre spatial pour mettre en orbite un satellite, constitue ou non une violation de la 1718.

Sur ce point, le diplomate nord-coréen a argué que Pyongyang était traité de manière injuste. "Chaque pays a le droit inaliénable d'utiliser l'espace à des fins pacifiques", a-t-il dit, rappelant que de nombreux pays avaient lancé des satellites "des centaines de fois".

"Mais nous, nous n'avons pas le droit de le faire. C'est injuste", a-t-il affirmé.

Pyongyang a décrit la fusée, un missile Taepodong-2 à trois étages d'une portée estimée à 6.700 km, comme un simple lanceur de satellite.

Washington et ses alliés assimilent ce lancement à un nouvel essai de missile à longue portée, en violation de la résolution 1718 d'octobre 2006.

Première publication : 08/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)