Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Cazeneuve en Chine : Pékin et Paris contre le protectionnisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, les clandestins, et les valeurs de l'Amérique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'illusion du Front national doit être démasquée"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Liban : le "coup de com" de Marine Le Pen sur le voile ?

En savoir plus

POLITIQUE

Yannick Jadot : "Des responsables du PS veulent piéger Benoît Hamon"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lutte contre l’organisation ei en Irak : l'étau se resserre sur Mossoul

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Yannick Jadot : "Theresa May est du côté obscure de l'Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Le business du halal

En savoir plus

FOCUS

Crise migratoire en Europe : la formation des garde-côtes libyens est-elle suffisante?

En savoir plus

Sports

La chute du "projet Klinsmann"

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 09/04/2009

Après la lourde défaite (4-0) du Bayern Munich contre le FC Barcelone en Ligue des Champions, l’entraîneur allemand et ex-joueur vedette Jürgen Klinsmann essuie une importante vague de critiques, notamment sur sa méthode.

"En finir avec l’expérience Klinsmann", "le débutant a échoué" : après la débâcle du Bayern Munich à Barcelone, mercredi, où les hommes de l’entraîneur Jürgen Klinsmann ont essuyé un très sévère 4-0, la presse allemande a ouvert les vannes de la critique sur l’ex-idole de l’équipe allemande des années 1990.

 

Le site Sport1.de est des plus catégoriques : "L’époque Klinsmann pour le Bayern s’est achevée avec la défaite à Barcelone." Derwesten.de, le site du groupe médiatique WAZ, évoque le " projet Klinsmann" de plus en plus fissuré.

 

C’est d’ailleurs cette idée d’expérience, de vision et de projet qui revient le plus souvent. Jürgen Klinsmann, l’attaquant vedette de la "Mannschaft" (équipe nationale), victorieuse lors de la Coupe du monde en 1990, en est réduit à un gentil petit test de management. Et il serait temps, selon ces journaux, de revenir à des choses un peu plus sérieuses afin de ne pas écorner d’avantage le lustre du club le plus titré d’Allemagne.

 

Retour de flamme

 

Le Spiegel rappelle que Klinsmann n’est pas tout à fait étranger à ce retour de flamme. N’est-ce pas lui qui, alors sans expérience d’entraîneur en championnat, a amené avec lui tout un staff d’Américains en promettant d’enflammer le jeu du Bayern Munich et le rendre plus spectaculaire ?

 

Le magazine Focus souligne que ce qu’il y a de vraiment spectaculaire, ce sont les défaites du géant allemand. En effet, même en championnat, pourtant chasse gardée du club, les Bavaroi ont pris quelques vilaines gifles, dont une retentissante défaite (5-1 contre Wolfsburg), trois jours avant la rencontre face à Barcelone.

 

La presse allemande se demande maintenant quand le couperet va tomber. Pour combien de temps encore Klinsmann restera-t-il à la tête du Bayern ? Le site de la chaîne N.tv rapporte qu’à cette question, toute la direction du club a répondu en cœur : "Sachons raison garder et laissons passer la nuit."

Première publication : 09/04/2009

COMMENTAIRE(S)