Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

Moyen-Orient

Le Caire accuse le Hezbollah de préparer des attentats sur son sol

Dernière modification : 10/04/2009

Le parquet général égyptien accuse le Hezbollah de préparer des attentats sur son sol. Une accusation qui pourrait porter un coup sévère aux relations entre Le Caire et l'Iran, principal soutien du mouvement chiite libanais.

REUTERS - Les autorités égyptiennes ont accusé mercredi le Hezbollah de préparer des attentats sur le sol égyptien, une hypothèse qui risque de porter un coup sévère aux relations entre Le Caire et l'Iran, principal soutien du mouvement chiite libanais.
 

Le parquet général a annoncé l'ouverture d'une enquête sur des accusations selon lesquelles le Hezbollah a recruté une cellule forte de 49 membres chargés de frapper en Egypte, l'un des principaux alliés des Etats-Unis au Proche-Orient.
 

En dédut d'année, le Hezbollah avait provoqué la colère du Caire en l'accusant de complicité avec Israël à propos du bouclage de la bande de Gaza.
 

"Le parquet a reçu une note de la sûreté nationale sur des informations, confirmées par des interrogatoires, concernant l'envoi par la direction du Hezbollah d'éléments dans notre pays pour enrôler des sympathisants (...) avec, pour objectif, de mener des attaques sur le sol égyptien", indique un communiqué du parquet égyptien.
 

Le groupe envoyé en Egypte a tenté de surveiller les mouvements de bateaux dans le canal de Suez, la frontière entre l'Egypte et Gaza ainsi que les sites touristiques de la péninsule du Sinaï, toutes informations relayées au mouvement libanais.
 

Le groupe, selon le parquet égyptien, a aussi tissé des liens avec la pègre pour fabriquer de faux passeports et créer des sociétes servant d'écran à des activités d'espionnage.
 

Aucune précision n'est fournie sur les projets d'attaques, le parquet se bornant à accuser le Hezbollah à chercher à propager l'idéologie chiite en Egypte, centre du sunnisme dans le monde arabe.
 

Mardi, un avocat du Hezbolah avait annoncé qu'une cinquantaine d'hommes, dont des Egyptiens, des Palestiniens et des Libanais, avaient été interrogés samedi parce qu'ils étaient soupçonnés d'aider le Hezbollah et le Hamas palestinien.

Première publication : 09/04/2009

COMMENTAIRE(S)