Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

Moyen-Orient

Le Caire accuse le Hezbollah de préparer des attentats sur son sol

Dernière modification : 10/04/2009

Le parquet général égyptien accuse le Hezbollah de préparer des attentats sur son sol. Une accusation qui pourrait porter un coup sévère aux relations entre Le Caire et l'Iran, principal soutien du mouvement chiite libanais.

REUTERS - Les autorités égyptiennes ont accusé mercredi le Hezbollah de préparer des attentats sur le sol égyptien, une hypothèse qui risque de porter un coup sévère aux relations entre Le Caire et l'Iran, principal soutien du mouvement chiite libanais.
 

Le parquet général a annoncé l'ouverture d'une enquête sur des accusations selon lesquelles le Hezbollah a recruté une cellule forte de 49 membres chargés de frapper en Egypte, l'un des principaux alliés des Etats-Unis au Proche-Orient.
 

En dédut d'année, le Hezbollah avait provoqué la colère du Caire en l'accusant de complicité avec Israël à propos du bouclage de la bande de Gaza.
 

"Le parquet a reçu une note de la sûreté nationale sur des informations, confirmées par des interrogatoires, concernant l'envoi par la direction du Hezbollah d'éléments dans notre pays pour enrôler des sympathisants (...) avec, pour objectif, de mener des attaques sur le sol égyptien", indique un communiqué du parquet égyptien.
 

Le groupe envoyé en Egypte a tenté de surveiller les mouvements de bateaux dans le canal de Suez, la frontière entre l'Egypte et Gaza ainsi que les sites touristiques de la péninsule du Sinaï, toutes informations relayées au mouvement libanais.
 

Le groupe, selon le parquet égyptien, a aussi tissé des liens avec la pègre pour fabriquer de faux passeports et créer des sociétes servant d'écran à des activités d'espionnage.
 

Aucune précision n'est fournie sur les projets d'attaques, le parquet se bornant à accuser le Hezbollah à chercher à propager l'idéologie chiite en Egypte, centre du sunnisme dans le monde arabe.
 

Mardi, un avocat du Hezbolah avait annoncé qu'une cinquantaine d'hommes, dont des Egyptiens, des Palestiniens et des Libanais, avaient été interrogés samedi parce qu'ils étaient soupçonnés d'aider le Hezbollah et le Hamas palestinien.

Première publication : 09/04/2009

COMMENTAIRE(S)