Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Afrique

Abdelaziz Bouteflika réélu avec 90,24 % des voix

©

Vidéo par Adel GASTEL , Armen GEORGIAN , Noreddine BEZZIOU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/04/2009

Le chef de l'État sortant, Abdelaziz Bouteflika, a décroché un troisième mandat présidentiel consécutif. Seul véritable enjeu de l'élection, le taux de participation a atteint 74 % des électeurs inscrits selon les chiffres officiels.

Sans surprise, les chiffres officiels donnent le président algérien sortant, Abdelaziz Bouteflika, largement vainqueur de l'élection présidentielle du 9 avril. Le ministre de l’Intérieur, Yazid Zerhouni, a annoncé ce vendredi que le président sortant avait été réélu avec 90,24 % des voix. Les autres candidats se partagent les miettes.

Le chef de l’État améliore son score de cinq points par rapport à la dernière présidentielle. En 2004, il avait recueilli 85 % des suffrages.

 


Les télévisions algériennes diffusaient, dès jeudi soir, des scènes de partisans de Bouteflika en liesse.

Louisa Hanoune, présidente du Parti des travailleurs (PT, trotskiste), est arrivée en deuxième position avec 4,22% des suffrages.


Viennent ensuite Moussa Touati, président du Front national algérien (FNA, nationaliste) avec 2,31%, Djahid Younsi (El Islah, islamiste modéré) avec 1,37%, Ali Fawzi Rebaïne (AHD-54, nationaliste) avec 0,93% et Mohamed Saïd (Parti de la Justice et liberté, PJL, islamique modéré) crédité de 0,92%.

La seule inconnue du scrutin résidait dans le taux de participation. Le ministre de l’Intérieur, Yazid Zerhouni, avait annoncé, jeudi soir, que celui-ci s’élevait à 74,11 %. Un taux en hausse par rapport aux précédentes consultations électorales.



L’opposition accuse

 

Certains candidats ont accusent les autorités de fraude. Moussa Touati, troisième du scrutin, a dénoncé un taux de participation "exagéré".

 

Mohammed Saïd, dernier, va plus loin dans ses accusations et incrimine ses adversaires perdants : "des partis politiques ont joué le jeu de l’administration", confie-t-il au micro de FRANCE 24.

Première publication : 10/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)