Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

FACE À FACE

Nicolas Sarkozy : après la victoire, retour à la case judiciaire

En savoir plus

FOCUS

Inde : les musulmans et les chrétiens dans le viseur des ultranationalistes hindous

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : des milices sunnites aident les Peshmergas à lutter contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : un accord introuvable ? (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : un accord introuvable ? (partie 2)

En savoir plus

EUROPE

Le président demande un nouveau décompte des voix

Vidéo par Pauline GODART

Dernière modification : 11/04/2009

Face aux violentes manifestations survenues au lendemain de la victoire - contestée - des communistes aux législatives, Vladimir Voronine demande à la Cour constitutionnelle d'ordonner un recompte des voix.

AFP - Le président moldave, Vladimir Voronine, a demandé vendredi à la Cour constitutionnelle d'ordonner un nouveau comptage des voix aux élections législatives dont l'opposition conteste le résultat, qui a déclenché des émeutes dans la capitale, Chisinau.

La Cour doit "décider d'un nouveau comptage complet des suffrages exprimés lors des élections législatives" du 5 avril, selon une déclaration écrite du président moldave reçue par l'AFP.

"Je suis convaincu qu'un nouveau comptage des voix, en conformité avec la loi, constituera un argument très important pour le rétablissement de la stabilité politique, de la paix et de la confiance mutuelle en Moldavie", souligne M. Voronine.

L'annonce de la victoire écrasante du Parti communiste, dont M. Voronine est issu, aux législatives - 50% des voix - a déclenché trois jours de manifestations qui ont tourné à l'émeute mardi avec la mise à sac du parlement.

Après une journée de pause, une nouvelle manifestation était attendue vendredi à 10h00 heure locale (07h00 GMT). Trois heures plus tard, une centaine de personnes seulement avait répondu à l'appel, a constaté un journaliste de l'AFP.

M. Voronine a jugé la victoire des communistes "incontestable" et a rappelé que l'élection avait reçu "une appréciation très positive des observateurs internationaux de l'OSCE, du Parlement européen, du Conseil de l'Europe et des pays de la CEI (ex-URSS)". "Elles ont été reconnues comme libres et démocratiques", a-t-il déclaré.

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), dans un communiqué publié lundi, a jugé le scrutin "conforme à de nombreuses normes et obligations internationales".

Les émeutes du 7 avril ont "porté un coup sévère à l'image du processus en démocratique en Moldavie", a déclaré M. Voronine, qui s'est tourné ces dernières années vers l'UE, en quête d'aide économique, et semble soucieux de ménager ses nouveaux partenaires.

Première publication : 10/04/2009

COMMENTAIRE(S)