Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

Asie - pacifique

À l'ONU, une ébauche de résolution condamne le tir

©

Vidéo par Pauline GODART

Dernière modification : 12/04/2009

Un projet de texte commun au Japon et aux cinq membres permanents du Conseil de sécurité stipule que le tir de fusée effectué la semaine dernière par la Corée du Nord "contrevient" à une résolution onusienne. Il ne parle pas de violation.

Reuters - Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et le Japon ont trouvé samedi un accord sur une déclaration commune condamnant le tir de fusée effectué la semaine dernière par la Corée du Nord, annoncent des diplomates.

 

Ce projet de déclaration a été proposé par les Etats-Unis après que la Russie et la Chine eurent opposé une fin de non-recevoir au Japon, qui souhaitait l'adoption d'une résolution, plus contraignante.

 

La Corée du Nord a présenté ce tir de fusée comme un lancement de satellite, mais les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud y voient un essai de missile longue-portée déguisé. Le projet de déclaration "condamne" le tir de fusée nord-coréen. Il a été soumis à l'ensemble du Conseil de sécurité samedi à 18h30 GMT, mais le vote ne devrait pas intervenir avant le début de semaine prochaine selon des diplomates.

 

Le texte stipule que ce tir "contrevient" à la résolution 1718 du Conseil de sécurité qui interdit à la Corée du Nord de procéder à des essais de missiles ballistiques ou à des essais nucléaires, mais ne parle pas de violation, conformément à la volonté chinoise.

 

Il appelle enfin la commission compétente à durcir les sanctions contre le régime communiste reclus, dont le programme nucléaire a suscité plusieurs condamnations du Conseil de sécurité de l'Onu.

 

Lors de l'annonce de l'accord sur ce projet de déclaration, l'ambassadrice américaine aux Nations unies Susan Rice avait estimé qu'il "envoyait un message clair".

 

"C'est un texte qui envoie, comme nous le souhaitions, un message clair à la Corée du Nord exprimant notre désaccord avec ce qui s'est passé", a dit en écho le représentant français Jean-Maurice Ripert.

 

Le Japon a renoncé vendredi soir à demander l'adoption d'une résolution en raison de l'opposition de Pékin et Moscou, qui ont dit ne pas être convaincus que le tir de fusée constituait une violation de la résolution 1718.
 

Première publication : 11/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)