Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Asie - pacifique

À l'ONU, une ébauche de résolution condamne le tir

Vidéo par Pauline GODART

Dernière modification : 12/04/2009

Un projet de texte commun au Japon et aux cinq membres permanents du Conseil de sécurité stipule que le tir de fusée effectué la semaine dernière par la Corée du Nord "contrevient" à une résolution onusienne. Il ne parle pas de violation.

Reuters - Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et le Japon ont trouvé samedi un accord sur une déclaration commune condamnant le tir de fusée effectué la semaine dernière par la Corée du Nord, annoncent des diplomates.

 

Ce projet de déclaration a été proposé par les Etats-Unis après que la Russie et la Chine eurent opposé une fin de non-recevoir au Japon, qui souhaitait l'adoption d'une résolution, plus contraignante.

 

La Corée du Nord a présenté ce tir de fusée comme un lancement de satellite, mais les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud y voient un essai de missile longue-portée déguisé. Le projet de déclaration "condamne" le tir de fusée nord-coréen. Il a été soumis à l'ensemble du Conseil de sécurité samedi à 18h30 GMT, mais le vote ne devrait pas intervenir avant le début de semaine prochaine selon des diplomates.

 

Le texte stipule que ce tir "contrevient" à la résolution 1718 du Conseil de sécurité qui interdit à la Corée du Nord de procéder à des essais de missiles ballistiques ou à des essais nucléaires, mais ne parle pas de violation, conformément à la volonté chinoise.

 

Il appelle enfin la commission compétente à durcir les sanctions contre le régime communiste reclus, dont le programme nucléaire a suscité plusieurs condamnations du Conseil de sécurité de l'Onu.

 

Lors de l'annonce de l'accord sur ce projet de déclaration, l'ambassadrice américaine aux Nations unies Susan Rice avait estimé qu'il "envoyait un message clair".

 

"C'est un texte qui envoie, comme nous le souhaitions, un message clair à la Corée du Nord exprimant notre désaccord avec ce qui s'est passé", a dit en écho le représentant français Jean-Maurice Ripert.

 

Le Japon a renoncé vendredi soir à demander l'adoption d'une résolution en raison de l'opposition de Pékin et Moscou, qui ont dit ne pas être convaincus que le tir de fusée constituait une violation de la résolution 1718.
 

Première publication : 11/04/2009

COMMENTAIRE(S)