Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Israël et intelligence économique : Un modèle à suivre ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

DÉBAT

Exclusif : De Sarajevo à Guantanamo, l'itinéraire des six d'Algérie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Patrick Chauvel, photographe de guerre

En savoir plus

SUR LE NET

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"De sang-froid"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Quels sont les enjeux de la conférence internationale sur l'État islamique ?

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

  • Les députés français se penchent sur un projet de loi contre le jihad

    En savoir plus

  • Grève chez Air France : journée noire attendue lundi

    En savoir plus

  • Netflix, le service de vidéos à la demande, débarque en France

    En savoir plus

  • Mondial de basket : la "team USA" seule au monde

    En savoir plus

  • EI : "Ce ne sont pas des musulmans mais des monstres", affirme Cameron

    En savoir plus

  • Législatives suédoises : la gauche en tête, poussée historique de l'extrême droite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Lille prend la tête, l’OM revient

    En savoir plus

  • Objecteurs de conscience en Israël : 200 vétérans défendent leur unité

    En savoir plus

  • Les pro-russes menacent le processus de paix dans l'est de l'Ukraine, selon Kiev

    En savoir plus

  • Webdocumentaire : Chibanis, l’éternel exil des travailleurs maghrébins

    En savoir plus

EUROPE

Un cadre présumé de l'ETA interpellé à la gare Montparnasse

Vidéo par FRANCE 3

Dernière modification : 11/04/2009

Un responsable présumé de l'organisation terroriste basque ETA a été interpellé à la descente d'un TGV en provenance de Bordeaux, vendredi, à Paris. Il transportait du matériel informatique et des documents d'identité falsifiés.

AFP - Un responsable présumé de l'ETA, Ekaitz Sirvent Auzmendi, présenté comme le chef de l'appareil chargé des falsifications de l'organisation séparatiste basque, a été arrêté vendredi à la gare Montparnasse à Paris, à sa descente d'un TGV en provenance de Bordeaux.
  
Interpellé à 16H10, l'homme était en possession d'un revolver 357 magnum ainsi que de faux papiers, selon des sources policières françaises. Recherché par la justice espagnole pour plusieurs affaires, il était sous surveillance policière durant son voyage en train.
  
Ekaitz Sirvent Auzmendi, qui voyageait à bord d'un TGV venant de Bordeaux, transportait une grande quantité de matériel informatique, dont un ordinateur portable, des clefs USB et des disques durs, ainsi que de nombreux documents d'identité espagnols et français falsifiés, selon le ministère espagnol de l'Intérieur.
  
En l'état des enquêtes policières conduites en Espagne, il apparait comme le responsable de l'appareil chargé des falsifications de l'ETA, après avoir appartenu à l'appareil politique de l'organisation, précise le ministère. Il était en fuite depuis 2002, lorsqu'il a quitté son domicile après le démantèlement du commando Zelatun de l'ETA.
  
Il a été placé en garde à vue dans les locaux de la sous-direction antiterroriste (SDAT) de la direction centrale de la police judiciaire, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), selon les sources policières françaises. En vertu de la législation antiterroriste française, une garde à vue peut durer jusqu'à 96 heures.
  
L'arrestation a été réalisée par les policiers de la SDAT, avec leurs collègues de la direction régionale de la police judiciaire de Bordeaux, en présence de membres de la police espagnole, a-t-on précisé de sources policières françaises.
  
Pour le journal espagnol El Mundo, Ekaitz Sirvent Auzmendi est le plus important des cinq membres présumés de l'ETA arrêtés en France depuis le début de l'année.
  
Membre présumé de l'ETA, Alexander Akarregi Casas, avait été interpellé le 25 février dans l'Aveyron après avoir tenté de prendre la fuite lors d'un contrôle de police. Il a été mis en examen pour vol avec arme, recel en bande organisée, port d'armes et munitions, le tout en relation avec une entreprise terroriste, et écroué.
  
Deux autres membres présumés de l'ETA avaient été interpellés le 13 janvier dans deux opérations distinctes dans les Pyrénées Atlantiques. Quelques jours plus tôt, le 8 janvier, un autre membre présumé de l'organisation armée avait été interpellé à Ciboure (Pyrénées-Atlantiques) en application d'un mandat d'arrêt européen émis par l'Espagne.
  
Dimanche dernier, plus de 300 kilogrammes de produits explosifs avaient été découverts par hasard dans une cache présumée de l'ETA à Grenoble, découverte confirmant l'extension loin du Pays basque du réseau de l'organisation séparatiste.

Première publication : 11/04/2009

COMMENTAIRE(S)