Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

EUROPE

Un cadre présumé de l'ETA interpellé à la gare Montparnasse

©

Vidéo par FRANCE 3

Dernière modification : 11/04/2009

Un responsable présumé de l'organisation terroriste basque ETA a été interpellé à la descente d'un TGV en provenance de Bordeaux, vendredi, à Paris. Il transportait du matériel informatique et des documents d'identité falsifiés.

AFP - Un responsable présumé de l'ETA, Ekaitz Sirvent Auzmendi, présenté comme le chef de l'appareil chargé des falsifications de l'organisation séparatiste basque, a été arrêté vendredi à la gare Montparnasse à Paris, à sa descente d'un TGV en provenance de Bordeaux.
  
Interpellé à 16H10, l'homme était en possession d'un revolver 357 magnum ainsi que de faux papiers, selon des sources policières françaises. Recherché par la justice espagnole pour plusieurs affaires, il était sous surveillance policière durant son voyage en train.
  
Ekaitz Sirvent Auzmendi, qui voyageait à bord d'un TGV venant de Bordeaux, transportait une grande quantité de matériel informatique, dont un ordinateur portable, des clefs USB et des disques durs, ainsi que de nombreux documents d'identité espagnols et français falsifiés, selon le ministère espagnol de l'Intérieur.
  
En l'état des enquêtes policières conduites en Espagne, il apparait comme le responsable de l'appareil chargé des falsifications de l'ETA, après avoir appartenu à l'appareil politique de l'organisation, précise le ministère. Il était en fuite depuis 2002, lorsqu'il a quitté son domicile après le démantèlement du commando Zelatun de l'ETA.
  
Il a été placé en garde à vue dans les locaux de la sous-direction antiterroriste (SDAT) de la direction centrale de la police judiciaire, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), selon les sources policières françaises. En vertu de la législation antiterroriste française, une garde à vue peut durer jusqu'à 96 heures.
  
L'arrestation a été réalisée par les policiers de la SDAT, avec leurs collègues de la direction régionale de la police judiciaire de Bordeaux, en présence de membres de la police espagnole, a-t-on précisé de sources policières françaises.
  
Pour le journal espagnol El Mundo, Ekaitz Sirvent Auzmendi est le plus important des cinq membres présumés de l'ETA arrêtés en France depuis le début de l'année.
  
Membre présumé de l'ETA, Alexander Akarregi Casas, avait été interpellé le 25 février dans l'Aveyron après avoir tenté de prendre la fuite lors d'un contrôle de police. Il a été mis en examen pour vol avec arme, recel en bande organisée, port d'armes et munitions, le tout en relation avec une entreprise terroriste, et écroué.
  
Deux autres membres présumés de l'ETA avaient été interpellés le 13 janvier dans deux opérations distinctes dans les Pyrénées Atlantiques. Quelques jours plus tôt, le 8 janvier, un autre membre présumé de l'organisation armée avait été interpellé à Ciboure (Pyrénées-Atlantiques) en application d'un mandat d'arrêt européen émis par l'Espagne.
  
Dimanche dernier, plus de 300 kilogrammes de produits explosifs avaient été découverts par hasard dans une cache présumée de l'ETA à Grenoble, découverte confirmant l'extension loin du Pays basque du réseau de l'organisation séparatiste.

Première publication : 11/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)