Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le gazoduc "Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

SUR LE NET

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici "simple" sous-commissaire ?

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • Le siège du parti de l'ex-président Gbagbo mis à sac

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

EUROPE

La justice ordonne un recomptage des voix

Vidéo par Meriem Amellal

Dernière modification : 15/04/2009

À la demande du chef de l'État, la Cour constitutionnelle moldave a décidé de recompter les bulletins des élections législatives contestées du 5 avril, remportées par le Parti communiste. Les registres des votants seront aussi vérifiés.

Reuters - La Cour constitutionnelle moldave a fait droit dimanche à la demande du président Vladimir Voronine de recompter les bulletins des élections législatives du 5 avril remportées par le Parti communiste du chef de l'Etat.

 

"La Cour constitutionnelle de Moldavie ordonne par la présente (déclaration) à la Commission centrale électorale de recompter d'ici neuf jours l'ensemble des bulletins de vote du scrutin du 5 avril", a déclaré le président de cette juridiction, Dumitru Publere, après sa délibération.

 

Publere a précisé que la commission devrait également vérifier les registres des votants comme le réclame l'opposition, qui parle de fraude à grande échelle. "Ces deux questions sont étroitement liées, l'un va avec l'autre", a-t-il expliqué.

 

Il a admis que le processus pourrait prendre plus de temps que prévu, faisant allusion aux deux jours supplémentaires accordés par la Cour en raison de la Pâque orthodoxe qui tombe la semaine prochaine en Moldavie.

 

"S'il y a des problèmes ou des complications quelconques, la Cour constitutionnelle pourra toujours, à la demande de la Commission centrale électorale, prolonger ce délai. Mais il nous faudra convenir que ce processus ne peut pas s'éterniser indéfiniment".

 

La victoire des communistes avait provoqué le mécontentement des partis de l'opposition qui ont appelé à une nouvelle manifestations dimanche.

 

Les opposants entendent protester contre les détentions arbitraires et les mauvais traitements infligés aux manifestants qui sont descendus dans les rues de la capitale, Chisinau, cette semaine.

 

Tentant d'apaiser le mécontentement populaire, Voronie avait accepté que soit procédé à un nouveau décompte des voix.

 

La Cour constitutionnelle avait dû reporter ces opérations d'une journée, n'ayant pas reçu les résultats officiels du scrutin du 5 avril.

 

Selon des chiffres quasiment définitifs, les communistes avaient réuni près de 50% des suffrages et pouvaient compter sur 60 des 101 sièges à pouvoir, soit un de moins que la majorité requise pour désigner le chef de l'Etat.
 

Première publication : 12/04/2009

COMMENTAIRE(S)