Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

Sports

Marseille s'empare de la première place, Lyon cale

Dernière modification : 18/04/2009

L'Olympique de Marseille, qui a largement battu Grenoble (4-1) dans le cadre de la 31e journée de Ligue 1, profite du match nul (2-2) concédé par Lyon face à Monaco pour s'emparer de la première place du championnat de France.

Reuters - Après avoir manqué plusieurs fois l'occasion cette saison, Marseille s'est installé en tête de la Ligue 1 en écrasant Grenoble 4 à 1, dimanche, profitant du nul concédé par un Lyon sans idée à Gerland contre Monaco (2-2), pour la 31e journée.

L'OM compte maintenant un point d'avance sur l'OL et 2 sur Bordeaux, qui s'était imposé à Auxerre samedi (2-0). Lille et le Paris SG, qui n'ont pu se départager (0-0) dans le choc de la journée, se retrouvent comme Toulouse, qui a battu Nantes 1-0, à 5 longueurs des Marseillais.

Poussif contre l'ASM, qui a mené deux fois au score, Lyon doit maintenant se rendre à Bordeaux dimanche prochain pour un choc au sommet qui pourrait changer la face de la Ligue 1, sur laquelle Lyon règne sans partage depuis sept saisons.

Signe de faiblesse, la défense de l'OL a craqué une seconde fois alors que Cris (66) venait tout juste d'égaliser à 1-1. Pino (66) a redonné l'avantage à Monaco sans laisser plus de quelques secondes d'espérance aux Lyonnais. Malgré la superbe -un retourné dans la surface- égalisation de Piquionne (81), Lyon n'a pas pu reprendre sa place en tête de la L1 dans les dix dernières minutes.

Dans un Vélodrome plein à craquer, l'OM a d'abord buté 45 minutes sur la rugueuse défense de Grenoble avant de la fendre en seconde période. Taiwo a réussi un doublé sur coups de pied arrêtés (penalty et coup franc direct), Hilton a marqué son premier but de la saison en L1 et Brandao son quatrième depuis son arrivée au mercato.

Nantes relégable

Courtois a réduit le score dans le temps additionnel, mais l'OM a tout de même soigné sa différence de but (+25 contre +21 à Bordeaux et +19 à Lyon).

Au Stadium, le Losc et le PSG ont livré un bon match, dominé par les Dogues, mais les deux équipes sont rattrapées par Toulouse, qui a battu Nantes (1-0) et prend la 4e place.

Bordeaux a connu la réussite des champions à l'Abbé-Deschamps, où les Girondins ont ouvert le score alors qu'ils étaient ballottés par l'AJA. Mais "on ne peut pas toujours dominer ou avoir la mainmise sur le jeu, il faut faire preuve d'autres qualités aussi", a souligné l'entraîneur Laurent Blanc.

Nantes, en revanche, s'enfonce un peu plus et repasse sous la barre de la relégation, victime de la rébellion d'une partie du fond de la classe.

Le Mans a battu Sochaux (2-0), qui était ex-aequo avec le MUC avant le match, Nancy a mis fin à une série de huit matches sans succès dans le temps additionnel de son match contre Valenciennes (2-0, buts aux 90e+1 et 90e+3) et Caen a lui étanché une soif de victoire qui le tenait depuis le 22 novembre!

Les Caennais ont gagné (2-1) à trois minutes de la fin la Bataille de Normandie et enfoncé leur voisin havrais, plus que jamais dernier alors que Caen (17) double Saint-Etienne (19) et Nantes (18).

Première publication : 12/04/2009

COMMENTAIRE(S)