Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

EUROPE

Dans son message pascal, le pape appelle à la paix au Proche-Orient

Vidéo par Nicolas GERMAIN

Dernière modification : 12/04/2009

Dans sa traditionnelle bénédiction pascale "urbi et orbi" prononcée depuis le Vatican, le pape Benoît XVI a appelé au règlement du conflit israélo-palestinien. Il doit effectuer un déplacement officiel en Israël dans quelques semaines.

AFP - Le pape Benoît XVI a apporté dimanche lors des célébrations de Pâques son soutien aux rescapés du séisme des Abruzzes, qui a endeuillé toute l'Italie, et a lancé un appel fervent à la paix au Proche-Orient et en Afrique.

Dans ses voeux prononcés en 63 langues, le chef de l'Eglise catholique s'est adressé en particulier aux populations des Abruzzes, où le séisme du 6 avril a fait près de 300 morts.

Il a a été salué par les applaudissements de plusieurs dizaines de milliers de fidèles massés sur la place sous un ciel gris.

Les voeux de Benoît XVI, qui a notamment appelé les habitants de cette région à "construire un avenir ouvert à l'espoir", étaient retransmis par les télévisions de nombreux pays.

Selon l'agence Ansa et l'agence religieuse I Média, le pape pourrait se rendre dans la région le 1er mai. Benoît XVI avait dit mercredi qu'il y effectuerait un déplacement "dès que possible".

Le pape a aussi évoqué dans son message au monde les conflits qui secouent le Proche-Orient, où il se rendra dans environ un mois (du 8 au 15 mai) et l'Afrique.

"La difficile mais indispensable réconciliation, qui est la condition première en vue d'un avenir de sécurité commun et d'une cohabitation pacifique, ne pourra devenir réalité que moyennant des efforts renouvelés, persévérants et sincères pour le règlement du conflit israélo-palestinien", a souligné Benoît XVI.

Le pape, qui s'est rendu il y a environ trois semaines au Cameroun et en Angola, a également exhorté le continent africain à utiliser "les armes de la justice et de la vérité, de la miséricorde, du pardon et de l'amour".

L'Afrique "souffre de façon démesurée de conflits interminables et cruels -souvent oubliés-" mais aussi "de la faim, de la pauvreté, de la maladie", a-t-il rappelé.

Le pape a jugé en outre "urgent de redécouvrir des perspectives capables de redonner l'espérance" en un temps d'"insuffisance globale de nourriture, de trouble financier, de pauvretés anciennes et nouvelles, de changement climatique préoccupant, de violence et de misère (... et) d'un terrorisme toujours menaçant".

Il a aussi mis en garde contre le "matérialisme et le nihilisme" et "une vision du monde qui ne sait pas dépasser ce qui est expérimentalement constatable".

Le pape a ensuite donné sa bénédiction "urbi et orbi" (à la ville et au monde), qui conclut les célébrations de Pâques, la plus importante fête du christianisme. Cette fête commémore la mort sur la croix et la résurrection du Christ, fils de Dieu descendu sur terre, selon la tradition catholique.

Le drame des Abruzzes, survenu le 6 avril, a assombri les cérémonies du début à la fin et le pape a notamment déclaré se joindre "au deuil de ceux qui pleurent" dans un message lu par son secrétaire particulier, Mgr Georg Gänswein, lors des funérailles nationales des victimes vendredi.

Il avait d'ailleurs envoyé son numéro 2 le secrétaire d'Etat du Vatican, le cardinal Tarcisio Bertone pour présider la messe.

Vendredi, à la fin du chemin de croix au Colisée de Rome, il avait affirmé prier "avec tous ceux qui souffrent" dans cette région "pour que même à eux apparaissent l'étoile de l'espérance et la lumière du Seigneur ressuscité".

Le pape Benoît XVI a également offert 500 oeufs de Pâques aux enfants de L'Aquila, épicentre du séisme, avait indiqué samedi le Vatican.
 

Première publication : 12/04/2009

COMMENTAIRE(S)