Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : les populistes s'enracinent

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : bras de fer entre le gouvernement et la Haute Cour

En savoir plus

Economie

General Motors pourrait déposer le bilan d'ici juin

Dernière modification : 13/04/2009

Selon le "New York Times", qui cite des sources proches du dossier, le Trésor américain procède à des préparatifs pouvant déboucher sur un dépôt de bilan du constructeur automobile General Motors avant le mois de juin.

REUTERS - Le Trésor des Etats-Unis procède à des préparatifs susceptibles de déboucher sur un dépôt de bilan de General Motors d'ici au 1er juin si le constructeur automobile ne peut s'entendre avec ses détenteurs d'obligations en vue de la titrisation de 28 milliards de dollars de dette et avec le syndicat United Auto Workers, écrit le New York Times.

 

La procédure pourrait se traduire par la création d'une nouvelle structure chargée de regrouper les "bons" actifs de GM, poursuit le quotidien dimanche.

 

Les actifs jugés les moins intéressants resteraient dans l'ancienne société afin d'être liquidés sur plusieurs années, ajoute le NY Times, citant des sources proches du dossier.

 

Le Wall Street Journal, citant lui aussi des sources proches du dossier, écrit pour sa part que les porteurs d'obligations préparent une riposte juridique à un éventuel dépôt de bilan de GM car ils craignent de lourdes pertes sur leur investissement.

 

Il ajoute que ces derniers ont créé un comité ad hoc chargé de faire part de leurs préoccupations à l'équipe de choc du président Barack Obama chargée du dossier de l'automobile.

 

Cette équipe a donné à GM 60 jours pour présenter un nouveau plan d'entreprise viable.

Première publication : 13/04/2009

COMMENTAIRE(S)