Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis, Cuba: "Somos todos americanos"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Libye au cœur des discussions du Forum de Dakar

En savoir plus

SUR LE NET

Australie : la Toile solidaire de la commmunauté musulmane

En savoir plus

Economie

General Motors pourrait déposer le bilan d'ici juin

Dernière modification : 13/04/2009

Selon le "New York Times", qui cite des sources proches du dossier, le Trésor américain procède à des préparatifs pouvant déboucher sur un dépôt de bilan du constructeur automobile General Motors avant le mois de juin.

REUTERS - Le Trésor des Etats-Unis procède à des préparatifs susceptibles de déboucher sur un dépôt de bilan de General Motors d'ici au 1er juin si le constructeur automobile ne peut s'entendre avec ses détenteurs d'obligations en vue de la titrisation de 28 milliards de dollars de dette et avec le syndicat United Auto Workers, écrit le New York Times.

 

La procédure pourrait se traduire par la création d'une nouvelle structure chargée de regrouper les "bons" actifs de GM, poursuit le quotidien dimanche.

 

Les actifs jugés les moins intéressants resteraient dans l'ancienne société afin d'être liquidés sur plusieurs années, ajoute le NY Times, citant des sources proches du dossier.

 

Le Wall Street Journal, citant lui aussi des sources proches du dossier, écrit pour sa part que les porteurs d'obligations préparent une riposte juridique à un éventuel dépôt de bilan de GM car ils craignent de lourdes pertes sur leur investissement.

 

Il ajoute que ces derniers ont créé un comité ad hoc chargé de faire part de leurs préoccupations à l'équipe de choc du président Barack Obama chargée du dossier de l'automobile.

 

Cette équipe a donné à GM 60 jours pour présenter un nouveau plan d'entreprise viable.

Première publication : 13/04/2009

COMMENTAIRE(S)