Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Moyen-Orient

L'Iran favorable à des discussions sur son programme nucléaire

Dernière modification : 13/04/2009

Téhéran se dit prêt à ouvrir des discussions sur son programme nucléaire avec les grandes puissances. Les Occidentaux soupçonnent l'Iran de poursuivre sa course à l'arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire civil.

AFP - L'Iran accueille favorablement des discussions avec les grandes puissances qui l'ont invité à un dialogue direct sur son programme nucléaire controversé, a déclaré lundi un haut responsable.

"La République islamique d'Iran accueille favorablement des discussions avec le groupe des Six en vue d'une coopération constructive", a indiqué Saïd Jalili, secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, chargé notamment de la question nucléaire, cité par l'agence de presse Isna.

La réponse de M. Jalili a été communiquée au diplomate en chef de l'Union européenne Javier Solana lors d'une conversation téléphonique, selon Isna.

"La République islamique d'Iran publiera un communiqué officiel en réponse au communiqué" publié par les membres du groupe 5+1, a-t-il ajouté.

Lors de l'entretien téléphonique, M. Solana a donné des "précisions sur le communiqué du groupe des Six", selon Isna.

Les Etats-Unis et les cinq autres puissances du groupe des Six -l'Allemagne, la Chine, la France, la Grande-Bretagne et la Russie-, ont annoncé le 8 avril qu'ils allaient adresser à l'Iran une invitation pour une rencontre directe axée sur son programme nucléaire. Leurs représentants avaient demandé à M. Solana de transmettre l'invitation à Téhéran.

Les Six avaient salué la main tendue à l'Iran par le président américain Barack Obama, et sa volonté affirmée de "se joindre à toute rencontre future avec des représentants de l'Iran".

Les Occidentaux soupçonnent l'Iran de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire civil, ce que Téhéran dément.

Dimanche, plusieurs responsables iraniens dont le président du parlement Ali Larijani avaient dit que les grandes puissances devraient accepter la République islamique comme puissance nucléaire civile.

"Désormais, le groupe 5+1 n'a aucune raison de refuser et nier la technologie nucléaire de l'Iran et par conséquent les futures négociations devront être basées sur les droits contenus dans le Traité de non prolifération" (TNP), a dit M. Larijani.

L'Iran insiste sur le fait que les discussions entre l'Iran et le groupe des Six doivent être élargies et non limitées à la seule question nucléaire.

Le 9 avril, un proche conseiller du président Mahmoud Ahmadinejad avait dit que l'Iran allait examiner la proposition "constructive" des six grandes puissances en vue d'un dialogue direct.

Le même jour, M. Ahmadinejad a inauguré à Ispahan (centre) la première usine de fabrication de combustible nucléaire et annoncé avoir testé deux nouveaux types de centrifugeuses plus puissants destinés à faire de l'enrichissement d'uranium.

Ces annonces ont été accueillies avec scepticisme par Washington.

Malgré six années d'enquête approfondie, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) n'est toujours pas capable de dire si le programme nucléaire iranien est totalement pacifique.

 

Première publication : 13/04/2009

COMMENTAIRE(S)