Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La France, le Rwanda, et les secrets des archives"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Code du travail: menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

De Rugy élu président de l'Assemblée : une occasion manquée pour la parité

En savoir plus

LE DÉBAT

PMA "pour toutes les femmes" : qu'implique l'avis du Comité d'éthique ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "François de Rugy se fera respecter car il est respectable"

En savoir plus

FOCUS

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'acteur caméléon Guillaume Gallienne fait ses débuts à l'opéra

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

En savoir plus

Afrique

Des tirs de mortier visent l’avion d’un membre du Congrès américain

Vidéo par Marie BOLINCHES

Dernière modification : 14/04/2009

Des insurgés somaliens ont tiré au mortier en direction de l’avion du parlementaire américain Donald Payne, qui décollait lundi de l’aéroport de Mogadiscio. Les islamistes des Shebab ont revendiqué l'attaque.

AFP- Les islamistes radicaux somaliens des shebab ont revendiqué lundi l'attaque au mortier contre l'avion d'un parlementaire américain, qui n'a pas été blessé, à son départ de l'aéroport de la capitale somalienne.
   
"Nous avons mené cette attaque contre l'ennemi d'Allah qui était arrivé pour répandre la démocratie en Somalie", a déclaré à la presse à Mogadiscio Sheikh Husein Ali Fidow, un responsable des shebab.
   
"Ce gouvernement (en place en Somalie) accueille favorablement l'Amérique, qui est notre principal ennemi, et nous ne cesserons jamais de les attaquer", a-t-il ajouté.
   
Donald Payne, membre du comité des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, était en visite d'une journée lundi à Mogadiscio, où il s'est entretenu avec le Premier ministre puis le président somaliens, selon le porte-parole du gouvernement somalien, Abdulkadir Walayo.
   
Leurs discussions ont porté sur la piraterie sévissant au large de la Somalie et également "sur les moyens pour la communauté internationale d'aider le gouvernement de transition somalien", a précisé le porte-parole.
   
La Somalie, pays pauvre de la Corne de l'Afrique, est déchirée par une guerre civile depuis 1991.
   
Les shebab sont à la tête d'une insurrection en Somalie. Ils ont fait savoir ces derniers mois leur opposition au nouveau président somalien, l'islamiste modéré Sharif Sheikh Ahmed, et ont promis de poursuivre leurs attaques contre les forces gouvernementales et en vue de parvenir au départ du président Ahmed

Première publication : 13/04/2009

COMMENTAIRE(S)