Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

Le Conseil constitutionnel proclame les résultats officiels

Dernière modification : 14/04/2009

Selon le Conseil constitutionnel qui a proclamé les résultats officiels du scrutin du 9 avril, le président sortant, Abdelaziz Bouteflika, a été réélu pour un troisième mandat avec 90,23 % des voix.Tous les recours ont été rejetés.

AFP - Le Conseil constitutionnel a proclamé officiellement lundi Abdelaziz Bouteflika réélu à la présidence de l'Algérie pour un 3e mandat avec 90,23% des voix et un taux de participation de 74,56%.

Au lendemain du scrutin du 9 avril, le ministre algérien de l'Intérieur Yazid Zerhouni, avait indiqué que M. Bouteflika avait recueilli 90,24% pour une participation de 74,54%, selon des chiffres provisoires fournis par Boualem Bessaih, le président de cette institution, à la télévision publique.

M. Bouteflika a obtenu 13.019.787 de voix sur 14.430.253 suffrages exprimés.

Le Conseil a rejeté 47 recours déposés par les autres candidats, a également indiqué M. Bessaih.

Louisa Hanoune, présidente du Parti des travailleurs (PT, trotskiste), arrive en deuxième position avec 4,50% des suffrages.

Viennent ensuite Moussa Touati, président du Front national algérien (FNA, nationaliste) avec 2,04%, Djahid Younsi (El Islah, islamiste modéré) avec 2,04%, Mohamed Saïd (Parti de la Justice et liberté, PJL, islamique modéré) crédité de 0,92%, et Ali Fawzi Rebaïne (AHD-54, nationaliste) avec 0,86%.

Elu en 1999, puis réélu en 2004, M. Bouteflika, 72 ans, a officiellement obtenu le plébiscite qu'il réclamait avec une participation conséquente.

Selon le constitution, il prêtera serment "dans la semaine qui suit son élection" et entrera en fonction aussitôt après.
 

Première publication : 14/04/2009

COMMENTAIRE(S)