Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Asie - pacifique

La loi sur les femmes chiites fait descendre pro et anti dans la rue

Vidéo par Nicolas GERMAIN , Carlotta RANIERI

Dernière modification : 08/05/2009

Adversaires et partisans de la nouvelle loi controversée sur les femmes, qui doit régir le droit familial des chiites afghans, ont manifesté ce mercredi à Kaboul. Les opposants affirment que cette loi légalise le viol conjugal.

AFP - Adversaires et partisans de la nouvelle loi controversée sur les femmes, qui doit régir le droit familial de la minorité chiite d'Afghanistan, se sont fait face mercredi à Kaboul sans que ces manifestations ne dégénèrent en affrontement, ont indiqué les autorités.

Une cinquantaine d'avocates et de défenseurs des droits de l'Homme ont d'abord défilé devant une université de Kaboul en distribuant un tract qui dénonçait la loi sur le futur "Statut personnel des chiites" comme une "insulte à la dignité des femmes", a constaté un correspondant de l'AFP.

"Nous ne voulons pas une loi (du genre) taliban, nous voulons une loi démocratique et nous voulons une loi qui garantisse la dignité humaine", scandaient les manifestants.

Ces protestataires ont bientôt été refoulés de la place par une foule en colère de quelque 200 femmes et 300 hommes criant des slogans en faveur de la loi qui doit régir les questions du mariage, du divorce et de l'héritage pour la minorité chiite représentant environ 15% de la population en Afghanistan.

"S'opposer à cette loi c'est s'opposer à l'islam, à la religion et à la Constitution", a affirmé à l'AFP un des participants, Mohammad Hussain.

Dans un quartier ouest de Kaboul, des manifestants ont jeté des pierres sur des policiers qui protégeaient un enseignant qui avait pris position contre la loi sur le statut personnel chiite.

"Cet enseignant est un infidèle. Nous sommes musulmans et nous voulons que notre loi soit basée sur nos croyances religieuses", a déclaré à l'AFP un manifestant, Kazim Ali.

La police a bouclé le secteur et tiré en l'air pour disperser les protestataires. Il y aurait eu deux blessés, selon les manifestants, et quatre arrestations, selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur, qui a souligné que les forces de l'ordre avaient évité que la situation ne dégénère.

La loi controversée a été adoptée en mars par les parlementaires afghans et signée par le président Hamid Karzaï et très critiquée à l'étranger. Mais elle n'est pas encore entrée en vigueur et selon les autorités une révision du texte est en cours.
 

Première publication : 15/04/2009

COMMENTAIRE(S)