Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début l'opération israélienne

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

Asie - pacifique

La loi sur les femmes chiites fait descendre pro et anti dans la rue

©

Vidéo par Nicolas GERMAIN , Carlotta RANIERI

Dernière modification : 08/05/2009

Adversaires et partisans de la nouvelle loi controversée sur les femmes, qui doit régir le droit familial des chiites afghans, ont manifesté ce mercredi à Kaboul. Les opposants affirment que cette loi légalise le viol conjugal.

AFP - Adversaires et partisans de la nouvelle loi controversée sur les femmes, qui doit régir le droit familial de la minorité chiite d'Afghanistan, se sont fait face mercredi à Kaboul sans que ces manifestations ne dégénèrent en affrontement, ont indiqué les autorités.

Une cinquantaine d'avocates et de défenseurs des droits de l'Homme ont d'abord défilé devant une université de Kaboul en distribuant un tract qui dénonçait la loi sur le futur "Statut personnel des chiites" comme une "insulte à la dignité des femmes", a constaté un correspondant de l'AFP.

"Nous ne voulons pas une loi (du genre) taliban, nous voulons une loi démocratique et nous voulons une loi qui garantisse la dignité humaine", scandaient les manifestants.

Ces protestataires ont bientôt été refoulés de la place par une foule en colère de quelque 200 femmes et 300 hommes criant des slogans en faveur de la loi qui doit régir les questions du mariage, du divorce et de l'héritage pour la minorité chiite représentant environ 15% de la population en Afghanistan.

"S'opposer à cette loi c'est s'opposer à l'islam, à la religion et à la Constitution", a affirmé à l'AFP un des participants, Mohammad Hussain.

Dans un quartier ouest de Kaboul, des manifestants ont jeté des pierres sur des policiers qui protégeaient un enseignant qui avait pris position contre la loi sur le statut personnel chiite.

"Cet enseignant est un infidèle. Nous sommes musulmans et nous voulons que notre loi soit basée sur nos croyances religieuses", a déclaré à l'AFP un manifestant, Kazim Ali.

La police a bouclé le secteur et tiré en l'air pour disperser les protestataires. Il y aurait eu deux blessés, selon les manifestants, et quatre arrestations, selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur, qui a souligné que les forces de l'ordre avaient évité que la situation ne dégénère.

La loi controversée a été adoptée en mars par les parlementaires afghans et signée par le président Hamid Karzaï et très critiquée à l'étranger. Mais elle n'est pas encore entrée en vigueur et selon les autorités une révision du texte est en cours.
 

Première publication : 15/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)