Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne présidentielle

En savoir plus

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

TECH 24

Les "makers" ont du cœur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

FRANCE

La Caisse des dépôts enregistre la première perte de son histoire

Dernière modification : 16/04/2009

Considérée comme le bras financier de l'État, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) a enregistré une perte nette de 1,468 milliard d'euros en 2008, la première depuis la création de l'institution il y a près de 200 ans.

AFP - La Caisse des dépôts (CDC) a enregistré en 2008 une perte nette de 1,468 milliard d'euros, sa première perte en près de 200 ans d'histoire, plombée par d'importantes provisions sur son portefeuille de participations, selon un communiqué publié jeudi.

Ces provisions, qui atteignent trois milliards d'euros, sont liées à la baisse de valeur des actions détenues par la Caisse des dépôts, du fait de l'effondrement des marchés boursiers à l'automne.

Le directeur général de la Caisse des dépôts, Augustin de Romanet, cité dans le communiqué, a souligné qu'il s'agissait de moins-values latentes et que ces actions n'avaient pas été vendues.

Pour lui, la perte de la CDC "porte la marque de l'engagement d'actionnaire de long terme de la Caisse des dépôts".

La CDC a précisé que hors éléments exceptionnels, soit sans ces provisions, le résultat net récurrent est positif, à 1,535 milliard d'euros.

Les fonds d'épargne, section distincte du reste du groupe qui gère notamment les ressources provenant du Livret A, ont dégagé un bénéfice de 108 millions d'euros, en forte baisse notamment du fait de dépréciations d'actifs.

Première publication : 16/04/2009

COMMENTAIRE(S)