Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

Amériques

Projet de loi à New York pour autoriser le mariage gay

Vidéo par Pauline PACCARD

Dernière modification : 17/04/2009

David Paterson, le gouverneur de l'État de New York, présente un projet de loi visant à autoriser le mariage gay. Selon un sondage, près de 41 % des électeurs de New York y sont favorables, alors que 19 % y sont opposés.

AFP - Le gouverneur de l'Etat de New York, David Paterson, a présenté jeudi un projet de loi visant à autoriser le mariage gay qui, s'il était adopté, ferait de New York le cinquième Etat américain, et le plus important, à autoriser les unions homosexuelles.

"Je présente une loi pour apporter l'égalité des unions dans l'Etat de New York", a déclaré M. Paterson.

"Nous avons l'honneur et le devoir de nous assurer que l'égalité existe pour tous", a-t-il estimé sur la chaîne de télévision locale NY1, comparant la question du mariage homosexuel à celle des droits religieux, raciaux ou de l'égalité des sexes.

"Nous avons tous connu le fléau des discriminations (...) Nous nous élevons pour dire au monde que nous voulons l'égalité pour tous. Nous nous élevons pour dire que nous voulons l'égalité pour les mariages", a ajouté le premier gouverneur noir de New York.

L'adoption de cette loi par les parlementaires de l'Etat dans la capitale Albany, était toutefois loin d'être assurée, un projet de loi similaire ayant été rejeté en 2007 par le Sénat, à majorité républicaine à l'époque. Les démocrates y disposent désormais d'une faible majorité, mais celle-ci pourrait se révéler insuffisante, selon les experts.

Cette initiative intervient après l'adoption de lois similaires dans le Vermont (nord-est) la semaine dernière et dans le Connecticut (nord-est), l'Iowa (centre) et le Massachusetts (nord-est).

L'Organisation Nationale pour le Mariage (NOM), opposée aux unions entre personnes de même sexe, a appelé les New-yorkais à envoyer des lettres de protestation à leurs représentants.

"C'est le moment d'envoyer un message aux parlementaires de New York : au coeur de la plus importante crise économique depuis des générations, le moment est mal venu pour semer la pagaille dans le mariage", écrit le groupe sur son site internet.

Pour l'heure, aucune indication n'était disponible concernant la date d'un vote sur le projet de loi.

New York a une importante communauté homosexuelle et l'adoption d'une telle loi dans l'Etat en ferait un puissant porte-drapeau.

Pour la militante pour les droits des homosexuels Roberta Sklar, qui s'est dite "optimiste", "débute désormais le travail pour obtenir les voix nécessaires au Sénat".

Le maire de New York Michael Bloomberg a indiqué pour sa part qu'il est clair que "le vent est en train de changer".

Malgré tout, même dans les Etats ayant donné leur feu vert aux mariages homosexuels, la bataille a été serrée. Dans le Vermont, il a fallu que l'assemblée à majorité démocrate passe outre un veto du gouverneur.

La Californie (ouest) reste quant à elle bloquée dans une bataille judiciaire entre partisans et opposants au mariage homosexuel.

En plus des quatre Etats autorisant le mariage gay, neuf autres permettent aux couples homosexuels de bénéficier de certains droits des couples mariés, via d'autres types d'unions légales.

Un sondage publié ce mois-ci par l'Université Quinnipiac montre que seuls 41% des électeurs de New York sont favorables au marge homosexuel et 19% contre, 33% se prononçant en faveur d'un autre type d'unions civiles.
 

Première publication : 17/04/2009

COMMENTAIRE(S)