Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

EUROPE

Un haut dirigeant présumé d'ETA aurait été arrêté près de Perpignan

©

Vidéo par Adeline PERCEPT

Dernière modification : 19/04/2009

Jurdan Martitegi, soupçonné d'être le principal dirigeant militaire de l'organisation séparatiste basque ETA, a été arrêté près de Perpignan, selon plusieurs médias espagnols, avec deux autres membres présumés d'ETA.

AFP - Jurdan Martitegi, soupçonné d'être le principal dirigeant militaire de l'organisation séparatiste basque ETA, a été arrêté samedi dans le sud-ouest de la France, ont annoncé plusieurs médias espagnols.


Il aurait été interpellé dans la région de Perpignan avec deux autres membres présumés d'ETA dans le cadre d'une opération réalisée en commun par les forces de sécurité espagnoles et françaises, ont précisé ces médias.

L'opération a été coordonnée par Baltasar Garzon, le juge spécialiste des affaires de terrorisme de l'Audience nationale, le tribunal espagnol chargé de ces affaires, ont affirmé les médias espagnols.

De son côté, le ministère français de l'Intérieur a fait savoir que trois membres présumés de l'organisation séparatiste basque avaient été interpellés samedi à Montauriol (Pyrénées orientales, sud-ouest) par la police française en coopération avec les services espagnols.

Le ministère de l'Intérieur ne confirme toutefois pas l'information selon laquelle Jurdan Martitegi a été arrêté.

Selon le ministère français, deux des trois personnes interpellées semblent être des clandestins. Elles n'auraient pas été formellement identifiées, mais trouvées en possession d'armes de poing et de faux papiers.

Leur interpellation a été effectuée par la SDAT (sous-direction antiterroriste) qui dépend de la direction centrale de la police judiciaire en collaboration avec la CGI espagnole, a ajouté le ministère de l'Intérieur.

D'après les médias espagnols, les trois personnes étaient en possession de trois pistolets au moment de leur arrestation et une voiture avec de fausses plaques d'immatriculation a été saisie.

Jurdan Martitegi, 38 ans, un ancien dirigeant du "commando Biscaye", est soupçonné d'avoir succédé au poste de chef de l'appareil militaire d'ETA à Aitzol Iriondo, arrêté le 8 décembre 2008 en France.

Ce dernier avait lui-même remplacé Garikoitz Aspiazu dit 'Txeroki', également interpellé en France, en novembre.

De nombreux responsables et membres présumés de l'ETA ont été arrêtés ces derniers mois en France. L'organisation séparatiste est jugée responsable de 825 meurtres en plus de 40 ans de violences pour l'indépendance du pays basque.

 

Première publication : 18/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)