Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La guerre spectacle"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Montebourg veut s'attaquer aux professions règlementées

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : l’Allemand Andre Greipel remporte la 6e étape à Reims

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

Amériques

Obama souhaite un "nouveau départ" avec Cuba

©

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 18/04/2009

Le président américain Barack Obama a déclaré que les États-Unis cherchaient "un nouveau départ" dans leurs relations avec Cuba, lors du discours inaugural du sommet des Amériques, qui se tient jusqu'à dimanche à Trinité-et-Tobago.

Le président américain Barack Obama a déclaré vendredi que les Etats-Unis cherchaient "un nouveau départ" dans leurs relations avec Cuba et qu'ils étaient prêts à engager des discussions avec l'île sur nombre de dossiers, des droits de l'Homme à l'économie.

"Je suis prêt à faire en sorte que mon administration engage le dialogue avec le gouvernement cubain sur un large éventail de questions: des droits de l'Homme, de la liberté d'expression et de la réforme démocratique à la drogue en passant par l'immigration et les questions économiques", a-t-il indiqué. Le président américain a prévenu, sous les applaudissements, qu'il n'était "pas venu ici s'occuper du passé, mais de l'avenir".

Il s'est également dit prêt à d'autres gestes si La Havane entreprenait des réformes démocratiques.

Ce discours est un nouveau signe du réchauffement entre Washington et La Havane voulu par l'administration américaine, qui a ouvert cette semaine une brèche dans l'embargo frappant Cuba depuis 47 ans.

Rompant avec son prédécesseur George W. Bush, qui avait durci la politique américaine envers l'île communiste, Obama a mis fin lundi aux restrictions qui visaient les voyages et les transferts d'argent des Cubano-Américains vers Cuba.

Le président cubain Raul Castro, non convié au Sommet des Amériques, a déclaré qu'il était prêt à discuter "de tout" avec Washington, y compris de la question des prisonniers politiques. Cuba est exclue de l'Organisation des Etats américains (OEA) en 1962. Cette absence pourrait dominer les débats, plusieurs dirigeants ayant d'ores et déjà appelé les Etats-Unis à lever leur embargo contre Cuba.

Plusieurs chefs d'Etat de gauche, membres de l'Alternative bolivarienne pour les Amériques (Alba), ont aussi annoncé qu'ils rejetaient le projet de déclaration finale du sommet qui n'apporte selon eux aucune réponse à la crise économique et exclue "de manière injustifiée" Cuba.

Poignée de main symbolique entre Obama et Chavez


En se disant ouvert au dialogue avec Cuba, Barack Obama a cherché aussi à désamorcer l'offensive du président Chavez, chef de file de la contestation anti-américaine en Amérique latine.

Peu avant son discours, le président américain et son homologue vénézuélien Hugo Chavez ont échangé une poignée de mains, un geste hautement symbolique.

"J'ai salué Bush avec cette main il y a huit ans. Je veux être votre ami", a lancé Hugo Chavez à Barack Obama, qui le remerciait en le prenant par le bras.

L'administration américaine a fait savoir jeudi qu'aucun entretien privé n'était prévu en marge de ce sommet entre les deux chefs d'État.

Chavez, qui a exhorté Obama à lever l'embargo américain contre Cuba, l'a récemment traité de "pauvre ignare" après qu'il
l'eut accusé de faire obstacle aux progrès en Amérique latine.

Première publication : 18/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)