Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

FRANCE

La France assistera à la conférence de l'ONU sur le racisme

Vidéo par FRANCE 2

Dernière modification : 20/04/2009

La France participera à la conférence "Durban II" de l'ONU sur le racisme qui débute à Genève. Paris entend "défendre son point de vue concernant les droits de l'Homme". L'Allemagne rejoint les pays qui ont décidé de la boycotter.

AFP - La France participera à la Conférence de ONU sur le racisme qui s'ouvre lundi à Genève, a indiqué une source proche de l'Elysée, dimanche à l'AFP.

"La France ira à Genève pour être présente" à la conférence de l'ONU sur le racisme, "afin de défendre son point de vue concernant les droits de l'Homme", a affirmé cette source.

 

L'Allemagne a annoncé dimanche soir qu'elle ne serait pas présente à Genève.

Toutefois, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a précisé dans un communiqué que l'Allemagne serait une "observatrice très attentive du déroulement de la Conférence". Il n'a pas exclu "de reprendre une participation active un peu plus tard".

L'Australie et les Pays-Bas ont également annoncé dimanche qu'ils n'iraient pas à cette conférence. Ces deux pays redoutent ouvertement que la réunion ne soit l'occasion d'attaques antisémites du type de celles qui avaient gravement entaché la réunion de 2001.

Les Etats-Unis ont eux aussi décidé de boycotté cette conférence mais le président Barack Obama s'est engagé dimanche à collaborer avec les Nations unies dans la lutte contre le racisme.

Israël et le Canada ont, quant à eux, fait savoir de longue date qu'ils ne seraient pas présents et l'Italie leur avait emboîté le pas début mars.

La Conférence de l'ONU sur le racisme dite de "Durban II" débute lundi à Genève dans un climat alourdi par les craintes de dérapages liés à la venue du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui a qualifié dimanche Israël de "porte-drapeau du racisme".

Le président iranien, connu pour ses diatribes antisémites, doit prononcer un discours lundi après-midi au siège des Nations unies de Genève, lieu de la conférence.

Dans un message posté samedi sur son blog, Rama Yade, secrétaire d'Etat aux droits de l'Homme, a expliqué "pourquoi nous devons aller" à Genève, tout en affirmant que "nous ne tolérerons aucun dérapage verbal".

"Notre position devra s’accompagner d’un discours politique offensif. Histoire qu’on comprenne bien que cette Conférence n’est pas seulement une victoire diplomatique mais la poursuite d’un combat acharné en faveur des victimes du racisme et des discriminations. Il faut que ce message soit porté haut et clair", a-t-elle écrit.

Première publication : 20/04/2009

COMMENTAIRE(S)