Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Burundi, le leader de l'opposition, qui avait appelé au boycott, élu vice-président de l'assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais: la porte mortelle vers "l'Eldorado"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Faut-il copier la Silicon Valley ?

En savoir plus

FOCUS

Au Bangladesh, les assassinats de libres-penseurs se multiplient

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Morin : "28 banques ont la capacité de déstabiliser le système monétaire et financier mondial"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gaza, Baalbeck, Tombouctou... La résistance par l’art

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : nouvelle controverse sur le port d'armes, après plusieurs tueries

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#CecilTheLion : le chasseur devient la proie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

EDF va prendre le contrôle des réacteurs nucléaires d’Areva

En savoir plus

Economie

L'Australie à son tour frappée par la récession

Dernière modification : 21/04/2009

Selon la Banque centrale australienne, le pays est d'ores et déjà entré en récession. Les trois derniers mois de 2008 ont été marqués par une croissance négative. Et les prévisions pour le début de 2009 ne sont guère plus roses.

AFP - L'Australie semble déjà être entrée en récession, a annoncé mardi le gouverneur de la Banque centrale australienne, Glenn Stevens.
  
"Je pense qu'une personne raisonnable, examinant toutes les informations disponibles actuellement, arriverait à la conclusion que l'économie australienne, elle aussi, est en récession", a déclaré M. Stevens.
  
Ces déclarations interviennent au lendemain de celles du Premier ministre Kevin Rudd, estimant inévitable que la crise mondiale entraîne l'Australie dans la récession.
  
La dernière récession de l'économie australienne remonte au début des années 1990. Mais l'économie du pays a connu, au cours des trois derniers mois 2008, son premier trimestre de croissance négative depuis huit ans et les chiffres du premier trimestre 2009 devraient eux aussi afficher une croissance négative.
  
Cela ferait entrer officiellement l'Australie en récession, notion définie par deux trimestres consécutifs de croissance négative.
  
Selon M. Stevens, quels que soient les chiffres, il est raisonnable de conclure que le pays est déjà entré en récession.
  
"Il est très rare que l'Australie échappe à une crise internationale et elle n'a jamais pu en éviter une de cette ampleur", a-t-il souligné.

Première publication : 21/04/2009

COMMENTAIRE(S)