Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

Sports

L'UEFA veut faire arrêter les matchs en cas de dérapages xénophobes

©

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 22/04/2009

À la suite du match entre la Juventus et l'Inter Milan, samedi, au cours duquel le public turinois a insulté un joueur milanais d'origine ghanéenne, le président de l'UEFA veut interrompre les rencontres perturbées par des dérapages racistes.

Reuters - L'UEFA veut l'interruption des matches lorsque des chants racistes sont entonnés dans les stades, a déclaré son président, Michel Platini, mardi à Rome.

La Juventus a écopé lundi d'un match à huis clos pour le comportement de ses supporters envers l'attaquant de l'Inter Milan Mario Balotelli, buteur lors du choc de Serie A soldé par un match nul 1-1 samedi dernier.

"Nous allons demander à ce que le jeu soit suspendu pendant dix minutes lorsque ces choses se produisent et que des annonces soient faites dans le stade; si cela se poursuit, le match sera interrompu", a déclaré Platini lors d'une conférence de presse à Rome. "Il faut du courage quand il y a du racisme dans les tribunes. C'est la mission de l'UEFA."

Les cas de racisme ne sont pas rares dans le football italien et débouchent habituellement sur de petites amendes. Mais la gravité des incidents de samedi a poussé les autorités à punir sévèrement la Juventus.

"C'est un moment difficile pour la Fédération italienne de football, qui a pris ses responsabilités", a ajouté Platini, ancien joueur de la Juventus.

Le président de la Fédération, Giancarlo Abete, qui espère obtenir l'organisation de l'Euro 2016, a déclaré aux journalistes que le règlement serait modifié pour permettre l'arrêt des matches en cas de chants racistes.

"Le système italien donne déjà aux autorités le pouvoir de suspendre la partie s'il y a des banderoles qui incitent à la haine raciale", a-t-il dit. "Nous allons renforcer cela, en restant bien entendu attentifs aux impératifs de sécurité des spectateurs."

Samedi, le public turinois s'en est pris à Balotelli, 18 ans, après son ouverture du score pour l'Inter en scandant: "Un Italien noir, cela n'existe pas". Joueur de l'équipe nationale italienne des moins de 21 ans, Balotelli est né à Palerme de parents ghanéens.

La Juventus a présenté ses excuses mais a dans le même temps fait appel contre la décision d'empêcher ses supporters d'assister au match à domicile contre Lecce le 3 mai.

Le président de l'Inter Massimo Moratti a déclaré qu'il aurait retiré son équipe du terrain s'il avait été présent au stade Olympique de Turin. Sa déclaration a suscité l'ironie des médias italiens car l'Inter avait été au centre d'un épisode similaire en 2005, lorsque le joueur de Messine Marco Zoro avait été insulté par ses supporters.

Première publication : 21/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)