Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

EUROPE

Ban Ki-moon se félicite de l'adoption de la déclaration finale

Vidéo par Damien COQUET

Dernière modification : 22/04/2009

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit "encouragé" par le fait que tous les États présents à la Conférence de l'ONU sur le racisme, à Genève, soient parvenus à se mettre d'accord sur une déclaration finale.

AFP - Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est félicité de l'adoption de la Déclaration finale sur le racisme à la Conférence de l'ONU "Durban II" mardi à Genève, affirmant qu'elle donnait espoir à des millions de victimes de par le monde.

M. Ban est "encouragé" par le fait que tous les Etats membres présents ont adopté le document final par consensus, déclare un communiqué de son service de presse.

"Ce faisant, la communauté internationale a revigoré son engagement pour la mise en oeuvre de la Déclaration et du programme d'action de Durban (DDPA), donnant ainsi espoir aux millions de victimes du racisme, de la discrimination raciale, de la xénophobie et de l'intolérance dans le monde", ajoute le communiqué.

"La lutte contre le racisme est un processus continu". M. Ban "espère par conséquent que les Etats membres qui n'ont pas participé rejoindront bientôt la communauté internationale dans le combat contre les fléaux du racisme et de la discrimination raciale", conclut-il.

Le texte adopté, fruit de longues et âpres négociations, réaffirme la DDPA de 2001 mais a été nettoyé de tous les sujets de discorde.

En particulier, les mentions d'Israël et de diffamation des religions, considérés comme des "lignes rouges" par les Occidentaux en ont été retirées tandis que le paragraphe sur la mémoire de l'Holocauste était maintenu, contre l'avis de l'Iran.

La Conférence, qui dure jusqu'à vendredi et doit assurer le suivi de celle de Durban, avait démarré lundi dans une ambiance houleuse, un discours incendiaire du président iranien Mahmoud Ahmadinejad contre Israël provoquant le départ de la salle des 23 pays européens présents.

Elle a été boycottée par plusieurs pays occidentaux, dont les Etats-Unis et Israël.

Première publication : 22/04/2009

COMMENTAIRE(S)