Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Panique boursière à Athènes

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Pendant ce temps, au Nigeria..."

En savoir plus

SUR LE NET

Mexique : réactions à l'annonce de la mort de 43 étudiants

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Sans-cravates ou sans-culottes ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#StopDjihadisme

En savoir plus

TECH 24

Alan Turing, le casseur de codes

En savoir plus

Amériques

Le baron colombien de la drogue "Don Mario" inculpé à New York

Dernière modification : 22/04/2009

Arrêté la semaine dernière, "Don Mario", l'ancien membre des milices paramilitaires devenu un baron de la drogue en Colombie, a été inculpé par un tribunal de New York pour trafic de drogue et soutien à une organisation terroriste.

Reuters - "Don Mario", un baron de la drogue colombien arrêté la semaine dernière, a été inculpé mardi par un tribunal de New York pour trafic de drogue et soutien à une organisation terroriste, a annoncé le parquet.

 

Daniel Rendon Herrera, ancien membre des milices paramilitaires, a été arrêté mercredi dernier par la police colombienne et est actuellement détenu dans son pays.

 

Il a été inculpé de soutien aux Unités d'autodéfense de Colombie (AUC), un groupe paramilitaire d'extrême droite classé au rang des organisations terroristes par le département d'Etat américain. Il a aussi été inculpé pour importation de plusieurs milliers de kilogrammes de cocaïne sur le sol américain.

 

S'il est extradé aux Etats-Unis et reconnu coupable, Rendon Herrera encourt une peine de prison à perpétuité.

 

"Les accusations contre Rendon Herrera (...) représentent une étape importante dans la lutte contre les groupes nacro-terroristes les plus dangereux", a déclaré le procureur de New York Lev Dassin dans un communiqué.

 

Priée de dire sir les autorités américaines avaient transmis une demande d'extradition à Bogota, une porte-parole du parquet de Manhattan s'est refusée à tout commentaire.

 

Le ministre colombien de la Défense, Juan Manuel Santos, a déclaré après l'arrestation de Don Mario qu'il était tenu pour responsable de quelque 3.000 meurtres.

 

La Colombie avait offert deux millions de dollars de récompense à quiconque permettrait de le capturer. Don Mario, âgé de 43 ans, offrait à ses hommes de main 1.000 dollars pour chaque policier tué.

 

Ses pratiques rappelaient celles du narcotrafiquant le plus connu de Colombie, Pablo Escobar, le boss du cartel de Medellin, capitale de la province d'Antioquia, qui a livré une guerre sans merci à l'Etat dans les années 1980 avant d'être abattu par la police en 1993.

 

La Colombie, premier pays producteur de cocaïne au monde, exporte environ 600 tonnes de cocaïne chaque année et les Nations unies estiment que les agences de sécurité n'ont pas fait grand-chose pour freiner la production.

 

Première publication : 22/04/2009

COMMENTAIRE(S)