Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

EUROPE

Dmitri Medvedev limoge le chef du renseignement militaire

Dernière modification : 24/04/2009

Le président Dmitri Medvedev a limogé Valentin Korabelnikov, le chef du renseignement militaire. Selon une source citée par l'agence RIA-Novosti, le général Korabelnikov a lui-même démissionné pour protester contre la réforme de l'armée.

AFP - Le président russe Dmitri Medvedev a limogé vendredi le chef du renseignement militaire (GRU), Valentin Korabelnikov, a annoncé le service de presse du Kremlin dans un communiqué.
   
Le général Korabelnikov est limogé de son poste à la tête du GRU, l'un des services les plus fermés de Russie, et de l'armée, est-il écrit dans le décret présidentiel.
   
Le général Alexandre Chliakhtourov a été nommé à la tête du GRU en vertu du même décret.
   
Selon une source au sein du GRU citée par l'agence RIA-Novosti, le général Korabelnikov a donné lui-même sa démission pour protester contre la réforme de l'armée qui prévoit d'importantes réductions d'effectifs.
   
"Korabelnikov a récemment une nouvelle fois présenté sa démission par écrit. Le général a ainsi protesté contre le démantèlement d'une division du GRU hautement efficace et contre des mesures prévoyant des réductions d'effectifs au sein de cette structure", a expliqué cette source.
   
Valentin Korabelnikov, à la tête du GRU depuis 1997, a 63 ans, alors que les chefs militaires servent généralement jusqu'à 60 ans.
   
"Korabelnikov était l'un des généraux les plus proches de Vladimir Poutine" ancien président devenu Premier ministre en mai 2008, estime l'analyste militaire indépendant Alexandre Golts interrogé par l'AFP.
   
Selon lui, la décision de le limoger ne témoigne toutefois pas d'une scission au sein du tandem Vladimir Poutine-Dmitri Medvedev et a été prise en commun.
   
Les dirigeants russes "reprochent au GRU de ne les pas avoir avertis sur l'intervention géorgienne en Ossétie du Sud" en août qui a entraîné la guerre russo-géorgienne, affirme M. Golts.
 

Première publication : 24/04/2009

COMMENTAIRE(S)