Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

EUROPE

Dmitri Medvedev limoge le chef du renseignement militaire

Dernière modification : 24/04/2009

Le président Dmitri Medvedev a limogé Valentin Korabelnikov, le chef du renseignement militaire. Selon une source citée par l'agence RIA-Novosti, le général Korabelnikov a lui-même démissionné pour protester contre la réforme de l'armée.

AFP - Le président russe Dmitri Medvedev a limogé vendredi le chef du renseignement militaire (GRU), Valentin Korabelnikov, a annoncé le service de presse du Kremlin dans un communiqué.
   
Le général Korabelnikov est limogé de son poste à la tête du GRU, l'un des services les plus fermés de Russie, et de l'armée, est-il écrit dans le décret présidentiel.
   
Le général Alexandre Chliakhtourov a été nommé à la tête du GRU en vertu du même décret.
   
Selon une source au sein du GRU citée par l'agence RIA-Novosti, le général Korabelnikov a donné lui-même sa démission pour protester contre la réforme de l'armée qui prévoit d'importantes réductions d'effectifs.
   
"Korabelnikov a récemment une nouvelle fois présenté sa démission par écrit. Le général a ainsi protesté contre le démantèlement d'une division du GRU hautement efficace et contre des mesures prévoyant des réductions d'effectifs au sein de cette structure", a expliqué cette source.
   
Valentin Korabelnikov, à la tête du GRU depuis 1997, a 63 ans, alors que les chefs militaires servent généralement jusqu'à 60 ans.
   
"Korabelnikov était l'un des généraux les plus proches de Vladimir Poutine" ancien président devenu Premier ministre en mai 2008, estime l'analyste militaire indépendant Alexandre Golts interrogé par l'AFP.
   
Selon lui, la décision de le limoger ne témoigne toutefois pas d'une scission au sein du tandem Vladimir Poutine-Dmitri Medvedev et a été prise en commun.
   
Les dirigeants russes "reprochent au GRU de ne les pas avoir avertis sur l'intervention géorgienne en Ossétie du Sud" en août qui a entraîné la guerre russo-géorgienne, affirme M. Golts.
 

Première publication : 24/04/2009

COMMENTAIRE(S)