Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

FRANCE

La mère d'Élise accepte de comparaître devant la justice

Vidéo par FRANCE 2

Dernière modification : 25/04/2009

Irina Belenkaya, la mère de la petite Élise, qui a enlevé sa fille à Arles avant d'être arrêtée en Hongrie, accepte de comparaître devant la justice française. Elle sera notamment poursuivie pour "soustraction de mineur".

AFP - La mère d'Elise, l'enfant franco-russe que se disputent ses parents, accepte de comparaître devant la justice française qui la poursuit pour avoir enlevé sa fille fin mars à Arles, a annoncé vendredi à Avignon le consul général de Russie en France, Vadim Barabanov.

M. Barabanov s'exprimait devant la presse, à l'issue d'une rencontre de cinq heures dans le patio d'un hôtel de luxe d'Avignon à laquelle il a participé avec le père d'Elise, Jean-Michel André, l'avocat de celui-ci, et le médiateur russe Anatoli Koutcherena.

"Irina Belenkaya (actuellement détenue en Hongrie, ndlr) accepte de comparaître devant les juges français et de venir s'expliquer sur son geste de folie", a déclaré à l'AFP l'avocat du père, Me Victor Gioia. Il a précisé que la nouvelle avait été annoncée par téléphone par Me Robert Friedman, l'avocat de la mère en Hongrie.

A ses côtés, le consul général de Russie, a confirmé l'information: "oui je le confirme", a-t-il déclaré.

La mère d'Elise, de nationalité russe, Irina Belenkaya, avait été arrêtée en Hongrie le 12 avril en compagnie de sa fillette, alors qu'elle tentait de passer la frontière ukrainienne.

En France, après l'enlèvement d'Elise dans une rue d'Arles le 20 mars, le parquet d'Aix-en-Provence avait ouvert le 24 mars une information judiciaire contre la mère pour "soustraction de mineur par ascendant" et "complicité de violences volontaires ayant entraîné une interruption temporaire de travail (ITT) de plus de huit jours".

Lors de l'enlèvement, le père d'Elise avait été agressé violemment par deux hommes, en présence d'une femme qu'il pense être son épouse. Les deux sont en instance de divorce.

"Je ferai tout ce que je peux pour que la mère d'Elise ne soit pas en prison. Je serai une partie civile qui parle pour l'accusé et non pas contre l'accusé", a déclaré vendredi Jean-Michel André.

Après la rencontre d'Avignon, son avocat et le médiateur russe Anatoli Koutcherena ont dit avoir "posé le principe d'un processus d'accord". "Nous avons posé le cadre du processus d'un accord à l'amiable", a affirmé M. Koutcherena qui s'exprimait en russe et dont les propos ont été traduits.

Leurs conversations se sont déroulées "avec beaucoup de bonne volonté et (dans) une entente plus que cordiale", a commenté Me Victor Gioia.

"Notre objectif principal qui est d'ailleurs celui de M. André, est de faire en sorte qu'Elise bénéficie à la fois d'un père et d'une mère", a dit le médiateur russe, sans plus de détails.
 

Première publication : 24/04/2009

COMMENTAIRE(S)