Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : La troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton, la candidate démocrate à la Maison Blanche

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attaques terroristes en Europe, quelles solutions face à la menace ?

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le vrai antidote contre l’EI, c’est la culture"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les toits de Paris, un trésor entre ciel et terre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Athènes, la culture plus forte que la crise

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

EDF adopte le projet d'EPR à Hinkley Point, Londres temporise

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 1)

En savoir plus

Amériques

Washington va publier des photos des sévices infligés par l'armée

Dernière modification : 24/04/2009

Après avoir diffusé quatre notes confidentielles sur les méthodes de la CIA sous l'ère Bush, Washington va déclassifier des centaines de clichés des sévices infligés par l'armée américaine dans les prisons irakiennes et afghanes.

AFP - Le Pentagone va prochainement rendre publiques "des centaines" de photos montrant des sévices pratiqués par le personnel américain dans des prisons en Irak et en Afghanistan sous le gouvernement Bush, a annoncé vendredi un responsable de défense américain.

"Je pense qu'elle se compteront en centaines", a dit ce responsable sous couvert de l'anonymat, en référence au nombre de ces photos qui seront publiées pour la première fois.

Suite à une action en justice intentée par l'association américaine de défense des libertés ACLU, en 2004, le département de la Défense a approuvé que ces photos soient diffusées avant le 28 mai, a confirmé un porte-parole du Pentagone.

L'expert juridique de l'ACLU, Amrit Singh, avait déclaré jeudi que "ces photographies donnaient une preuve visuelle que les sévices pratiqués sur la prisonniers par le personnel américain n'étaient pas isolés mais largement répandus bien au-delà des murs de (la prison) d'Abou Ghraïb".

La prison d'Abou Ghraïb est devenue mondialement célèbre après la publication en 2004 de photos montrant des détenus irakiens humiliés et maltraités par leurs gardiens américains, un scandale qui a conduit à la condamnation de onze soldats à des peines allant jusqu'à 10 ans de prison.

Le président Barack Obama, qui a interdit l'usage de la torture dès son arrivée à la Maison Blanche, avait autorisé la semaine dernière la diffusion de quatre notes confidentielles rendant compte des méthodes employées par la CIA pour faire parler les terroristes sous l'administration Bush.

Il avait alors toutefois assuré que les personnels de la grande agence de renseignement impliqués dans les interrogatoires ne devraient pas être poursuivis.
 

Première publication : 24/04/2009

COMMENTAIRE(S)