Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls défend sa ligne à l'université d'été du PS

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'État islamique à Amerli

    En savoir plus

  • UE : le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

Amériques

Washington va publier des photos des sévices infligés par l'armée

Dernière modification : 24/04/2009

Après avoir diffusé quatre notes confidentielles sur les méthodes de la CIA sous l'ère Bush, Washington va déclassifier des centaines de clichés des sévices infligés par l'armée américaine dans les prisons irakiennes et afghanes.

AFP - Le Pentagone va prochainement rendre publiques "des centaines" de photos montrant des sévices pratiqués par le personnel américain dans des prisons en Irak et en Afghanistan sous le gouvernement Bush, a annoncé vendredi un responsable de défense américain.

"Je pense qu'elle se compteront en centaines", a dit ce responsable sous couvert de l'anonymat, en référence au nombre de ces photos qui seront publiées pour la première fois.

Suite à une action en justice intentée par l'association américaine de défense des libertés ACLU, en 2004, le département de la Défense a approuvé que ces photos soient diffusées avant le 28 mai, a confirmé un porte-parole du Pentagone.

L'expert juridique de l'ACLU, Amrit Singh, avait déclaré jeudi que "ces photographies donnaient une preuve visuelle que les sévices pratiqués sur la prisonniers par le personnel américain n'étaient pas isolés mais largement répandus bien au-delà des murs de (la prison) d'Abou Ghraïb".

La prison d'Abou Ghraïb est devenue mondialement célèbre après la publication en 2004 de photos montrant des détenus irakiens humiliés et maltraités par leurs gardiens américains, un scandale qui a conduit à la condamnation de onze soldats à des peines allant jusqu'à 10 ans de prison.

Le président Barack Obama, qui a interdit l'usage de la torture dès son arrivée à la Maison Blanche, avait autorisé la semaine dernière la diffusion de quatre notes confidentielles rendant compte des méthodes employées par la CIA pour faire parler les terroristes sous l'administration Bush.

Il avait alors toutefois assuré que les personnels de la grande agence de renseignement impliqués dans les interrogatoires ne devraient pas être poursuivis.
 

Première publication : 24/04/2009

COMMENTAIRE(S)