Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Amériques

Washington va publier des photos des sévices infligés par l'armée

Dernière modification : 24/04/2009

Après avoir diffusé quatre notes confidentielles sur les méthodes de la CIA sous l'ère Bush, Washington va déclassifier des centaines de clichés des sévices infligés par l'armée américaine dans les prisons irakiennes et afghanes.

AFP - Le Pentagone va prochainement rendre publiques "des centaines" de photos montrant des sévices pratiqués par le personnel américain dans des prisons en Irak et en Afghanistan sous le gouvernement Bush, a annoncé vendredi un responsable de défense américain.

"Je pense qu'elle se compteront en centaines", a dit ce responsable sous couvert de l'anonymat, en référence au nombre de ces photos qui seront publiées pour la première fois.

Suite à une action en justice intentée par l'association américaine de défense des libertés ACLU, en 2004, le département de la Défense a approuvé que ces photos soient diffusées avant le 28 mai, a confirmé un porte-parole du Pentagone.

L'expert juridique de l'ACLU, Amrit Singh, avait déclaré jeudi que "ces photographies donnaient une preuve visuelle que les sévices pratiqués sur la prisonniers par le personnel américain n'étaient pas isolés mais largement répandus bien au-delà des murs de (la prison) d'Abou Ghraïb".

La prison d'Abou Ghraïb est devenue mondialement célèbre après la publication en 2004 de photos montrant des détenus irakiens humiliés et maltraités par leurs gardiens américains, un scandale qui a conduit à la condamnation de onze soldats à des peines allant jusqu'à 10 ans de prison.

Le président Barack Obama, qui a interdit l'usage de la torture dès son arrivée à la Maison Blanche, avait autorisé la semaine dernière la diffusion de quatre notes confidentielles rendant compte des méthodes employées par la CIA pour faire parler les terroristes sous l'administration Bush.

Il avait alors toutefois assuré que les personnels de la grande agence de renseignement impliqués dans les interrogatoires ne devraient pas être poursuivis.
 

Première publication : 24/04/2009

COMMENTAIRE(S)