Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

Amériques

Le Kansas touché, des cas suspects à New York

Dernière modification : 26/04/2009

L'OMS a affirmé que l'apparition d'un virus de la grippe porcine représentait une "urgence en terme de santé publique" alors que deux cas ont été confirmés au Kansas et que New York pourrait également être touché.

AFP - Le comité d'urgence convoqué samedi par l'Organisation mondiale de la santé a conclu que l'apparition d'un virus de la grippe porcine transmissible d'homme à homme représentait une "urgence en terme de santé publique", a indiqué l'OMS dans un communiqué.
  
"Le comité a convenu que la situation actuelle constituait une urgence en terme de santé publique et une préoccupation internationale", a indiqué l'OMS dans un communiqué.
  
En vertu de cette conclusion, la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, "a recommandé (...) que tous les pays intensifient leur surveillance de tous les cas inhabituels de maladie ressemblant à une grippe ou à une grave pneumonie", précise encore le communiqué.
  
L'OMS a mis en place samedi une stratégie musclée face au "potentiel pandémique" d'un "nouveau virus" de grippe porcine se transmettant d'homme à homme apparu aux Etats-Unis et au Mexique où il a fait au moins 20 morts.
  
La situation est "sérieuse", "imprévisible" et "évolue vite", a averti la directrice générale de l'OMS lors d'une conférence téléphonique depuis le siège de l'organisation à Genève.
  

Première publication : 25/04/2009

COMMENTAIRE(S)