Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord signé en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

Amériques

Les États-Unis décrètent "l'état d'urgence sanitaire"

Dernière modification : 27/04/2009

Alors que le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) confirme vingt cas de grippe porcine sur le territoire des États-Unis, les autorités ont décrété "l'état d'urgence sanitaire".

REUTERS - Le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a confirmé dimanche l'existence de vingt cas de grippe porcine aux Etats-Unis, où une alerte de santé publique a été décrétée.
 

Les patients infectés par cette souche mutante du virus, qui a fait probablement 81 morts au Mexique, présentent des symptômes modérés de la maladie, a précisé le Dr Richard Besser, directeur par intérim du CDC, lors d'une conférence de presse à la Maison blanche.
 

Le président Barack Obama est tenu régulièrement informé de la situation et de l'ampleur potentielle de l'épidémie.
 

"A ce stade, la première priorité est d'assurer une communication solide et de faire en sorte que les efforts de veille médicale soit pleinement déployés", a souligné John Brennan, conseiller du président pour la sécurité intérieure.
 

Les contrôles renforcés, a-t-il ajouté, vont permettre une identification et une prise en charge rapides de tout nouveau cas aux Etats-Unis et au Mexique.
 

Aucun test de détection n'a toutefois été mis en place pour les voyageurs américains en provenance du Mexique.
 

"A ce stade, nous ne pensons pas que les faits justifient un contrôles accru des passagers venant du Mexique", a déclaré la secrétaire à la Sécurité intérieure, Janet Napolitano.
 

Au total, la CDC a eu confirmation de huit cas à New York, de deux dans le Kansas et d'un dans l'Ohio, a précisé Besser. Sept avaient déjà été décelés en Californie et deux au Texas.
 

Les autorités américaines insistent sur le fait que ces cas ne sont pas aussi graves que ceux qui ont été signalés au Mexique.
 

Elles recommandent toutefois d'établir un plan prévoyant la fermeture des établissements scolaires. Janet Napolitano a, en outre, annoncé la mise à disposition d'une partie des stocks d'antiviraux Tamiflu et Relenza.  L'alerte de santé publique permettra de débloquer des aides en faveur des états et les collectivités locales affectées par l'épidémie, a-t-elle ajouté.
 

Première publication : 26/04/2009

COMMENTAIRE(S)