Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Amériques

Cent trois morts au Mexique, la menace s'étend

Vidéo par Elisabeth ALLAIN

Dernière modification : 27/04/2009

Alors que Mexico revoit à la hausse le nombre de victimes du virus sur son territoire, la maladie a été détectée aux États-Unis et au Canada. Plusieurs cas suspects ont également été signalés en Israël et dans le Pacifique.

AFP - La menace de la grippe porcine s'est étendue dimanche avec de nouveaux cas suspects détectés à travers le monde et un cri d'alarme de l'OMS, malgré le renforcement des mesures de précaution au Mexique, où cinq nouveaux décès ont été annoncés.

Les Etats-Unis, où vingt cas ont été décelés jusqu'ici, sans aucun décès, ont déclaré dimanche "l'état d'urgence sanitaire". Ils ont annoncé des dépistages sur les personnes qui se présenteraient aux frontières en provenance de pays touchés par le virus. Les autorités s'attendent à déceler de nouveaux cas.

 


Le Canada est touché, avec six cas confirmés, et plusieurs pays, dont la Nouvelle-Zélande, l'Australie la France, Israël, l'Espagne et le Brésil ont fait état de cas suspects.

Le président mexicain Felipe Calderon a lancé dimanche un appel au "calme" et au respect des mesures de prévention face à l'épidémie de grippe porcine.

Son ministre de la Santé a cité dimanche soir un bilan aggravé, à 103 morts et 1.614 malades traités, dont 400 encore hospitalisés.

Il n'a pas précisé si tous les décès étaient des cas confirmés, et son porte-parole s'est borné à évoquer des morts d'origine "virale". Le nombre des morts avérés était maintenu à 20.

La Commission européenne a indiqué suivre "de très près" la situation.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui avait mis en garde contre le "potentiel pandémique" du virus, a prévenu dimanche que le nouveau virus pourrait évoluer et devenir "beaucoup plus dangereux".

L'OMS recommande "que tous les pays intensifient leur surveillance de tous les cas inhabituels de maladie ressemblant à une grippe ou à une grave pneumonie". .

Au Mexique, foyer de l'épidémie, un décret présidentiel a durci les mesures: isolement des patients, droit des autorités à pénétrer "dans tout local", à contrôler voyageurs, bagages et marchandises.

Alors que la maladie s'est propagée dans le pays uniquement par contacts humains, les autorités ont appelé à éviter les réunions publiques. L'Eglise catholique a annulé les messes de dimanche dans la capitale, et le cardinal de Mexico a célébré dans la cathédrale une messe à huis clos, retransmise par la télévision.

Le maire, Marcelo Ebrard, a souligné que la capitale était maintenue en "alerte maximale". "Les jours qui viennent vont déterminer s'il est possible de contenir la progression de l'épidémie", a-t-il poursuivi, à la télévision.

Après la fermeture des écoles, lycées et universités fermés(jusqu'au 6 mai), théâtres et musées, M. Ebrard a annoncé celle des deux grands zoos municipaux.

La municipalité va s'assurer de la fermeture des bars de nuit et discothèques, et les tribunaux de Mexico ne siègeront pas la semaine prochaine, a-t-il précisé.

Les deux rencontres de football de première division de football sont programmées à huis clos.

L'aéroport de la capitale reste ouvert et des équipes médicales y sont en place. Les passagers sont soumis à un questionnaire à l'arrivée et au départ.

Les autorités mexicaines ont assuré disposer de stocks suffisants de médicament antiviral efficace, préféré à une vaccination massive initialement envisagée. Les ambassades étrangères disposent elles aussi de stocks, indique-t-on dans les milieux diplomatiques.

La Banque mondiale a annoncé un crédit immédiat de 25 millions de dollars pour le Mexique, et en a approuvé un autre de 180 millions à moyen terme.

Mexico avait déjà indiqué disposer d'une réserve spéciale de 450 millions de dollars.

En Asie, de nombreux pays ont commencé à prendre des mesures de précaution, comme le Japon et Hong Kong, tandis que la Chine étudie les mesures d'inspection et de quarantaine.

La Russie a mis en place une commission de prévention contre la propagation de la grippe et vérifie tous les vols provenant du Mexique et des Etats-Unis.

Plusieurs pays latino-américains ont décrété l'alerte sanitaire ou annoncé des mesures préventives. A Bogota, des examens médicaux ont été pratiqués sur cinq voyageurs provenant du Mexique et présentant des symptômes.

Première publication : 27/04/2009

COMMENTAIRE(S)