Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le japonais SoftBank veut investir 50 milliards aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, championne des inégalités scolaires"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Alep : la guerre vue à travers les tweets d'une enfant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cazeneuve, ce "frère"

En savoir plus

LE DÉBAT

Manuel Valls quitte Matignon : dernier remaniement en France

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Rebsamen : "Un président sortant ne doit pas se soumettre à une primaire"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "La clé, c'est d'avoir un seul candidat de la gauche"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Entreprises et droits de l'homme : les affaires avant tout ?

En savoir plus

Amériques

Discussions informelles entre Washington et La Havane

Dernière modification : 28/04/2009

La prudente détente entre les États-Unis et Cuba se confirme. Deux semaines après l'allègement de certaines restrictions pesant sur l'île par Barack Obama (photo), des représentants des deux pays se sont entretenus, lundi.

REUTERS - Le sous-secrétaire d'Etat chargé de l'Amérique latine s'est entretenu lundi pour la seconde fois avec un représentant cubain, dans la droite ligne de la prudente détente entre Cuba et les Etats-Unis.
 

Le secrétaire d'Etat adjoint Thomas Shannon a rencontré le directeur de la Section d'intérêt de Cuba à Washington, Jorge Bolanos, avec lequel il avait déjà eu une des discussions le 13 avril.
 

"Ces rencontres ont lieu périodiquement", a simplement à la presse dit le porte-parole du département d'Etat Robert Wood.
 

Il a invité les journalistes à ne pas faire d'interprétationexcessive de cette rencontre, alors que Cuba et Washington semblent sur la voie d'une détente après la levée par le président Barack Obama de plusieurs restrictions visant la communauté cubaine.
 

L'île communiste et les Etats-Unis n'entretiennent plus de relations diplomatiques depuis plusieurs dizaines d'années mais les deux pays disposent de missions ou de sections dans leur capitale respective.
 

Barack Obama a déjà dit sa volonté de "redéfinir" les relations avec Cuba, pays auquel les Etats-Unis imposent depuis 1962 un embargo commercial et politique.
 

Il a levé il y près de deux semaines plusieurs restrictions visant les Cubains et Cubains-Américains, notamment dans le domaine des voyages sur l'île et des transferts d'argent.
 

Mais il a aussi fait savoir que la levée de l'embargo n'était pas envisageable tant que le régime cubain n'aurait pas fait de progrès en matière de démocratie.
 

"Nous voulons voir la réciproque du gouvernement cubain. Nous avons de sérieuses préoccupations par rapport au manque de démocratie à Cuba. Et nous voulons que des choses soient faites pour améliorer la situation", a souligné Robert Wood.
 

Un responsable du département d'Etat a rappelé, sous le sceau de l'anonymat, que l'entretien entre Shannon et Bolanos était positif et se déroulait dans une atmosphère très différente des réunions tenues sous l'administration Bush mais il a prévenu qu'il restait beaucoup à faire.
 

"Nous ne sommes sans doute pas encore proches de relations normales avec Cuba", a dit ce responsable.

Première publication : 27/04/2009

COMMENTAIRE(S)