Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Economie

Le Japon s'attend à une contraction de 3,3 % de son PIB

©

Dernière modification : 27/04/2009

Le gouvernement japonais a annoncé qu'il s'attendait à une contraction de 3,3 % du produit intérieur brut (PIB) du pays lors de l'année budgétaire 2009-2010. Un tel recul serait le pire enregistré depuis 1955.

AFP - Le gouvernement japonais a annoncé lundi qu'il s'attendait à une contraction de 3,3% du produit intérieur brut (PIB) lors de l'année budgétaire 2009-2010, qui a commencé le 1er avril, alors qu'il ne prévoyait auparavant qu'une croissance zéro.

S'il se confirme, ce recul annuel du PIB sera le pire depuis que le gouvernement a commencé à calculer ces statistiques en 1955.

Le gouvernement a en outre révisé à la baisse son estimation de croissance économique pour 2008-2009, la portant à -3,1% au lieu de -0,8%. Les chiffres du PIB pour l'année budgétaire écoulée doivent être publiés le 20 mai.

La révision de ces prévisions officielles de croissance était largement attendue, alors que le Japon traverse actuellement sa pire récession depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, la crise économique ayant provoqué l'effondrement de ses exportations et de ses investissements.

Ces révisions sont "nécessaires pour refléter la rapidité avec laquelle la situation change dans l'économie, dans un contexte de dépression mondiale", a expliqué un responsable du bureau du Premier ministre.

Le gouvernement japonais reste plus optimiste que le Fonds monétaire international (FMI), qui avait indiqué le 22 avril qu'il prévoyait une dégringolade du PIB nippon de 6,2% lors de l'année calendaire 2009.

La Banque du Japon (BoJ) doit de son côté publier vendredi ses prévisions de croissance économiques révisées pour 2009-2010.

Le gouvernement japonais a par ailleurs estimé que la deuxième économie mondiale replongerait dans la déflation en 2009-2010 avec une chute des prix à la consommation attendue à 1,3%, qui serait également la plus forte de son histoire.

Pour tenter de vaincre cette profonde récession, Tokyo a adopté ces derniers mois une série de mesures de relance massives d'un montant total de 132.000 milliards de yens (environ 1.040 milliards d'euros), dont 27.400 milliards (216 milliards d'euros) de dépenses publiques.

Le conseil des ministres a approuvé lundi une rallonge budgétaire de 14.700 milliards de yens destinée à financer une partie de ces mesures.

Cette rallonge, qui doit encore être adoptée par le Parlement, prévoit de nouvelles émissions de bons du Trésor de 10.800 milliards de yens, ce qui porte à 44.000 milliards de yens (347 milliards d'euros), le montant le plus élevé de l'histoire du Japon, le total des émissions d'obligations d'Etat en 2009-2010 au Japon.

Le gouvernement a estimé que, sans ces mesures de relance, l'économie japonaise pourrait se contracter de jusqu'à 5,2% en 2008-2009.

 

Première publication : 27/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)