Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

Economie

Le Japon s'attend à une contraction de 3,3 % de son PIB

Dernière modification : 27/04/2009

Le gouvernement japonais a annoncé qu'il s'attendait à une contraction de 3,3 % du produit intérieur brut (PIB) du pays lors de l'année budgétaire 2009-2010. Un tel recul serait le pire enregistré depuis 1955.

AFP - Le gouvernement japonais a annoncé lundi qu'il s'attendait à une contraction de 3,3% du produit intérieur brut (PIB) lors de l'année budgétaire 2009-2010, qui a commencé le 1er avril, alors qu'il ne prévoyait auparavant qu'une croissance zéro.

S'il se confirme, ce recul annuel du PIB sera le pire depuis que le gouvernement a commencé à calculer ces statistiques en 1955.

Le gouvernement a en outre révisé à la baisse son estimation de croissance économique pour 2008-2009, la portant à -3,1% au lieu de -0,8%. Les chiffres du PIB pour l'année budgétaire écoulée doivent être publiés le 20 mai.

La révision de ces prévisions officielles de croissance était largement attendue, alors que le Japon traverse actuellement sa pire récession depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, la crise économique ayant provoqué l'effondrement de ses exportations et de ses investissements.

Ces révisions sont "nécessaires pour refléter la rapidité avec laquelle la situation change dans l'économie, dans un contexte de dépression mondiale", a expliqué un responsable du bureau du Premier ministre.

Le gouvernement japonais reste plus optimiste que le Fonds monétaire international (FMI), qui avait indiqué le 22 avril qu'il prévoyait une dégringolade du PIB nippon de 6,2% lors de l'année calendaire 2009.

La Banque du Japon (BoJ) doit de son côté publier vendredi ses prévisions de croissance économiques révisées pour 2009-2010.

Le gouvernement japonais a par ailleurs estimé que la deuxième économie mondiale replongerait dans la déflation en 2009-2010 avec une chute des prix à la consommation attendue à 1,3%, qui serait également la plus forte de son histoire.

Pour tenter de vaincre cette profonde récession, Tokyo a adopté ces derniers mois une série de mesures de relance massives d'un montant total de 132.000 milliards de yens (environ 1.040 milliards d'euros), dont 27.400 milliards (216 milliards d'euros) de dépenses publiques.

Le conseil des ministres a approuvé lundi une rallonge budgétaire de 14.700 milliards de yens destinée à financer une partie de ces mesures.

Cette rallonge, qui doit encore être adoptée par le Parlement, prévoit de nouvelles émissions de bons du Trésor de 10.800 milliards de yens, ce qui porte à 44.000 milliards de yens (347 milliards d'euros), le montant le plus élevé de l'histoire du Japon, le total des émissions d'obligations d'Etat en 2009-2010 au Japon.

Le gouvernement a estimé que, sans ces mesures de relance, l'économie japonaise pourrait se contracter de jusqu'à 5,2% en 2008-2009.

 

Première publication : 27/04/2009

COMMENTAIRE(S)