Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Moyen-Orient

Les négociations reprennent entre le Fatah et le Hamas au Caire

Dernière modification : 27/04/2009

Le dialogue de "réconciliation" entre le Fatah du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas (photo), et le Hamas en vue de la formation d'un gouvernement d'entente doit reprendre, ce lundi, sous le patronage de l'Égypte.

AFP - Le difficile dialogue palestinien de "réconciliation", qui vise notamment à la formation d'un gouvernement d'entente, reprendra lundi au Caire, a indiqué dimanche le quotidien officiel Al-Akhbar.
  
Avant la reprise de ces négociations, sous supervision du chef des renseignements égyptiens Omar Souleimane, les délégations des partis rivaux Fatah et Hamas, qui sont arrivées au Caire, doivent avoir des entretiens séparés avec des responsables égyptiens de sécurité.
  
La délégation du Fatah est menée par l'ancien Premier ministre Ahmad Qorei et celle du Hamas par Moussa Abou Marzouk, numéro 2 du bureau politique du mouvement islamiste.
  
La nouvelle session du dialogue de "réconciliation" sera difficile, a déjà prévenu samedi un représentant du mouvement islamiste Hamas.
  
"Cette session sera la plus difficile compte tenu de l'immobilisme" constaté durant les précédents rounds, qui n'ont pas permis d'avancées, a déclaré à l'AFP à Gaza Fawzi Barhoum, porte-parole du Hamas.
  
Cette session "sera la dernière s'il n'y a pas d'accord entre les deux parties", a pour sa part prévenu un responsable de l'OLP à Ramallah (Cisjordanie).
  
En cas d'échec, a dit à l'AFP ce responsable qui a requis l'anonymat, l'alternative pour le président Mahmoud Abbas serait de donner mandat au Premier ministre démissionnaire Salam Fayyad en vue de la formation d'"un nouveau gouvernement en invitant toutes les parties palestiniennes à y participer".
  
Salam Fayyad devait quitter ses fonctions fin mars, mais a ensuite annoncé qu'il resterait en poste en attendant l'issue du dialogue de réconciliation.
  
Le Hamas et le Fatah du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas peinent à faire avancer le dialogue de réconciliation lancé le 10 mars au Caire en vue de la formation notamment d'un gouvernement d'entente.
  
Les deux mouvements sont en conflit ouvert depuis que le Hamas a violemment pris le contrôle de Gaza en juin 2007, après 18 mois de coexistence houleuse au sein de l'Autorité palestinienne.
  
Le 2 avril, les deux parties ont suspendu leurs pourparlers pour trois semaines.
  
Quelques jours plus tard, l'Egypte a proposé que les mouvements rivaux suspendent les négociations sur un gouvernement d'union et créent plutôt un comité chargé de coordonner deux cabinets rivaux.
  
De l'issue du processus dépend notamment la reconstruction de la bande de Gaza, dévastée par une offensive israélienne du 27 décembre au 18 janvier qui a coûté la vie à plus de 1.400 Palestiniens.
  
Ne traitant qu'avec l'Autorité palestinienne, la communauté internationale refuse de parler au Hamas tant qu'il ne reconnaît pas Israël et ne renonce pas à la violence, et exclut que l'aide à la reconstruction de Gaza passe par lui.
  
Cette communauté a promis 4,5 milliards de dollars pour la reconstruction de Gaza et la relance de l'économie palestinienne.
  

Première publication : 27/04/2009

COMMENTAIRE(S)