Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardifs sont rarement désintéressés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

FOCUS

Trois ans après l'annexion, un pont entre la Russie et la Crimée cher à Vladimir Poutine

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fellag : 60 ans d’histoire de l’Algérie revisités avec humour et tendresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Brexit, début de l'implosion du Royaume-Uni ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Qatar va investir 5 milliards de livres au Royaume-Uni

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mystère Fillon"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc : après 5 mois de blocage, un gouvernement voit le jour

En savoir plus

Sports

Les nouvelles combinaisons continuent à faire des vagues

Dernière modification : 27/04/2009

L'Australien Eamon Sullivan, qui détenait les records du monde de natation sur 50 m et 100 m libre, a demandé à la Fédération internationale d'interdire les combinaisons qui ont permis à Bernard et Bousquet de battre ses records.

AFP - L'Australien Eamon Sullivan a appelé lundi la Fédération internationale de natation (Fina) à s'opposer aux nouvelles combinaisons en polyuréthane portées par les deux nageurs français qui l'ont dépossédé de ses deux records du monde.
  
Alain Bernard (100 m libre) et Frédérick Bousquet (50 m libre), vêtus des nouvelles tenues révolutionnaires, sont devenus les nageurs les plus rapides du monde lors des Championnats de France qui se sont terminés dimanche à Montpellier.
  
Ces deux records du monde sont toutefois en suspens dans l'attente de la publication de la liste des combinaisons homologuées par la Fédération internationale.
  
"J'espère que la Fina va réglementer l'épaisseur, le matériel et les qualités de flottaison des combinaisons et, d'après ce que j'ai entendu, le matériel utilisé (par les champions français) n'a pas été autorisé par la fédération internationale", a déclaré le nageur australien. "J'espère que tout le monde pourra alors être à la même enseigne", a-t-il ajouté.
  
Alain Bernard est devenu le premier homme à nager le 100 m sous la barre des 47 secondes. Avec un chrono de 46 sec 94, il efface l'Australien des tablettes pour 11/100.
  
Quant à Fred Bousquet, il a franchi la barre psychologique des 21 secondes en nageant le 50 m en 20 sec 95 et battant nettement le record du monde (21.28) de l'Australien.

Première publication : 27/04/2009

COMMENTAIRE(S)