Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls est-il capable de rassembler les socialistes ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'Organisation de l'Etat islamique perd la ville de Syrte, son fief en Libye

En savoir plus

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

Amériques

Obama exhorte la population à ne pas céder à la panique

Dernière modification : 29/04/2009

Tout en avouant que la grippe porcine constituait un "sujet de préoccupation", Barack Obama a appelé la population à ne pas s'inquiéter. Une vingtaine de cas a été recensée dans cinq États américains, mais aucun décès n'a été rapporté.

REUTERS - Barack Obama a déclaré lundi que son gouvernement suivait attentivement l'évolution des cas de grippe porcine aux Etats-Unis, ajoutant toutefois qu'il n'y avait pas lieu de s'affoler pour le moment.

"Evidemment, c'est un sujet de préoccupation qui requiert un degré élevé d'alerte. Mais il n'y a pas lieu de s'alarmer", a dit le président devant l'Académie américaine des sciences.

L'épidémie du nouveau type de grippe porcine apparue au Mexique a causé la mort de 103 personnes dans ce pays, selon un nouveau bilan officiel au Mexique, où le nombre de personnes contaminées est désormais supérieur à 1.600, dont 400 ont été hospitalisées.

Aucun décès n'a été rapporté hors du Mexique.


Vingt cas bénins ont été confirmés aux Etats-Unis, où un état d'urgence sanitaire a été déclaré.
 

 

Première publication : 27/04/2009

COMMENTAIRE(S)