Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditerranée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'y pense et puis j'oublie "

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les nouveaux boat people"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Après Google, Gazprom dans le viseur de Bruxelles

En savoir plus

DÉBAT

Naufrages de migrants, l'Europe face à l'urgence (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Naufrages de migrants, l'Europe face à l'urgence (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Reprise des manifestations en Guinée

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Reconnaissance du génocide des Arméniens : quel rôle joue la France ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Centenaire du génocide des Arméniens entre commémoration et provocations turques

En savoir plus

Amériques

Obama exhorte la population à ne pas céder à la panique

Dernière modification : 29/04/2009

Tout en avouant que la grippe porcine constituait un "sujet de préoccupation", Barack Obama a appelé la population à ne pas s'inquiéter. Une vingtaine de cas a été recensée dans cinq États américains, mais aucun décès n'a été rapporté.

REUTERS - Barack Obama a déclaré lundi que son gouvernement suivait attentivement l'évolution des cas de grippe porcine aux Etats-Unis, ajoutant toutefois qu'il n'y avait pas lieu de s'affoler pour le moment.

"Evidemment, c'est un sujet de préoccupation qui requiert un degré élevé d'alerte. Mais il n'y a pas lieu de s'alarmer", a dit le président devant l'Académie américaine des sciences.

L'épidémie du nouveau type de grippe porcine apparue au Mexique a causé la mort de 103 personnes dans ce pays, selon un nouveau bilan officiel au Mexique, où le nombre de personnes contaminées est désormais supérieur à 1.600, dont 400 ont été hospitalisées.

Aucun décès n'a été rapporté hors du Mexique.


Vingt cas bénins ont été confirmés aux Etats-Unis, où un état d'urgence sanitaire a été déclaré.
 

 

Première publication : 27/04/2009

COMMENTAIRE(S)