Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Sports

Asafa Powell participera au Super Grand Prix de Doha malgré sa blessure

Dernière modification : 28/04/2009

Champion olympique du 4x100 m à Pékin, le Jamaïcain Asafa Powell, qui s'est blessé à la jambe dimanche, devrait cependant pouvoir participer, le 8 mai, au Super Grand Prix de Doha, où se retrouveront les ténors de l'athlétisme mondial.

AFP - L'agent d'Asafa Powell a affirmé lundi que le sprinteur jamaïcain, champion olympique du 4x100 m aux JO-2008 à Pékin, blessé à une cheville dimanche lors des Penn Relays à Philadelphie, sera rétabli à temps pour la réunion de Doha, une étape du Super Grand Prix le 8 mai.
  
Le duel attendu entre Américains, éliminés en série aux JO de Pékin, et Jamaïcains, champions olympiques avec record du monde à la clé, avait tourné court dimanche en Pennsylvanie: Powell, quatrième relayeur jamaïcain, avait levé le pied peu après avoir pris le relais en 2e position derrière Patton et terminé en traînant la jambe gauche.
  
Mais selon son agent Paul Doyle, cette blessure, qu'il traînerait depuis quelque temps déjà, n'est pas très grave et n'empêchera pas le double finaliste olympique du 100 m d'aller à Doha.

Première publication : 28/04/2009

COMMENTAIRE(S)