Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les États-Unis exhortent Colombo à laisser entrer l'aide humanitaire

Vidéo par Sarah LEDUC , Marion GAUDIN

Dernière modification : 28/04/2009

Washington salue la promesse faite par Colombo de ralentir son offensive militaire contre les rebelles séparatistes tamouls, mais exhorte toujours le gouvernement sri-lankais à laisser entrer l'aide humanitaire dans le nord-est de l'île.

AFP - Washington a salué lundi la promesse du Sri Lanka de cesser d'avoir recours aux armes lourdes dans la zone de guerre tout en exhortant le gouvernement de Colombo à y autoriser l'entrée de travailleurs humanitaires.
   
"Nous sommes encouragés par la déclaration du gouvernement (selon laquelle) il mettrait fin aux opérations de combat", a déclaré un porte-parole du département d'Etat Robert Wood.
   
Il a également salué un cessez-le-feu unilatéral proclamé par la rebellion des Tigres tamouls, qualifié de "plaisanterie" par le secrétaire à la Défense sri-lankais.
   
"Nous appelons les deux parties à respecter leurs engagements", a déclaré M. Wood.
   
Mais il a indiqué que les Etats-Unis restaient "très préoccupés" par la situation humanitaire.
   
"C'est important pour les organisations humanitaires d'avoir accès (à la zone) afin que nous puissions fournir (...) des soins et une assistance médicale" à la population, a-t-il dit.
   
Le Sri Lanka a refusé lundi aux Nations unies d'entrer dans la zone de guerre du nord-est de l'île où sont bloqués au moins 50.000 civils, selon le chef humanitaire de l'ONU, John Holmes, qui a toutefois salué le ralentissement annoncé par Colombo de son offensive militaire.
   

Persuadé d'être en train de gagner une conflit amorcé en 1972, le gouvernement a dit avoir ordonné aux forces armées de "cesser d'avoir recours aux armes de gros calibre, avions de combat et bombardements aériens qui pourraient provoquer des victimes civiles".
   
L'armée "se cantonnera à tenter de secourir des civils retenus en otage", a promis Colombo.
   
Selon l'ONU, plus de 6.500 civils ont probablement été tués et 14.000 blessés depuis que l'armée a lancé en janvier son offensive "finale" dans un Nord-Est aujourd'hui dévasté.

Première publication : 28/04/2009

COMMENTAIRE(S)