Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Vidéo : à Tel Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les États-Unis exhortent Colombo à laisser entrer l'aide humanitaire

©

Vidéo par Sarah LEDUC , Marion GAUDIN

Dernière modification : 28/04/2009

Washington salue la promesse faite par Colombo de ralentir son offensive militaire contre les rebelles séparatistes tamouls, mais exhorte toujours le gouvernement sri-lankais à laisser entrer l'aide humanitaire dans le nord-est de l'île.

AFP - Washington a salué lundi la promesse du Sri Lanka de cesser d'avoir recours aux armes lourdes dans la zone de guerre tout en exhortant le gouvernement de Colombo à y autoriser l'entrée de travailleurs humanitaires.
   
"Nous sommes encouragés par la déclaration du gouvernement (selon laquelle) il mettrait fin aux opérations de combat", a déclaré un porte-parole du département d'Etat Robert Wood.
   
Il a également salué un cessez-le-feu unilatéral proclamé par la rebellion des Tigres tamouls, qualifié de "plaisanterie" par le secrétaire à la Défense sri-lankais.
   
"Nous appelons les deux parties à respecter leurs engagements", a déclaré M. Wood.
   
Mais il a indiqué que les Etats-Unis restaient "très préoccupés" par la situation humanitaire.
   
"C'est important pour les organisations humanitaires d'avoir accès (à la zone) afin que nous puissions fournir (...) des soins et une assistance médicale" à la population, a-t-il dit.
   
Le Sri Lanka a refusé lundi aux Nations unies d'entrer dans la zone de guerre du nord-est de l'île où sont bloqués au moins 50.000 civils, selon le chef humanitaire de l'ONU, John Holmes, qui a toutefois salué le ralentissement annoncé par Colombo de son offensive militaire.
   

Persuadé d'être en train de gagner une conflit amorcé en 1972, le gouvernement a dit avoir ordonné aux forces armées de "cesser d'avoir recours aux armes de gros calibre, avions de combat et bombardements aériens qui pourraient provoquer des victimes civiles".
   
L'armée "se cantonnera à tenter de secourir des civils retenus en otage", a promis Colombo.
   
Selon l'ONU, plus de 6.500 civils ont probablement été tués et 14.000 blessés depuis que l'armée a lancé en janvier son offensive "finale" dans un Nord-Est aujourd'hui dévasté.

Première publication : 28/04/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)