Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les Irlandais aux urnes pour l'ouverture du mariage aux homosexuels

En savoir plus

MODE

Les grandes maisons de couture présentent leur collection croisière 2016

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Une histoire de fou" : la mémoire du génocide arménien au cinéma

En savoir plus

REPORTERS

Thaïlande : face à la junte, la dissidence tente de résister

En savoir plus

TECH 24

La course aux voitures sans chauffeur est lancée !

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La baie du mont Saint-Michel, entre pierre et mer

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Lutte contre le réchauffement climatique : "Les entreprises sont aussi la solution!"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : la Belgique arrêtera son aide directe en cas de 3e mandat de Nkurunziza

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Palmyre en danger

En savoir plus

Economie

Après Clairoix, Continental envisage de fermer d'autres sites

Dernière modification : 29/04/2009

Dans un entretien à l'AFP, le patron de l'équipementier automobile allemand confirme la "nécessité" de fermer l'usine de Clairoix. Il annonce par ailleurs que d'autres sites en Europe pourraient connaître le même sort.

AFP - Karl-Thomas Neumann, le patron de l'équipementier allemand Continental, n'a pas exclu mercredi dans un entretien à l'AFP de fermer d'autres usines en Europe, en raison de "surcapacités" dans tous les domaines.
  
"C'est malheureusement pensable. Parce que la reprise a lieu mais à un niveau très faible", a-t-il déclaré. "Nous avons actuellement des surcapacités, et pas seulement pour les pneus mais dans tous les domaines", a-t-il ajouté.
  
Le mois dernier, Continental a annoncé vouloir fermer deux usines de pneus en Europe, l'une à Clairoix (nord de la France) et l'autre à Stöcken (nord de l'Allemagne). Au total, 1.900 emplois sont menacés.
  
Mercredi, son patron a redit que ces fermetures étaient "nécessaires".

Première publication : 29/04/2009

COMMENTAIRE(S)