Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quelles conséquences à la dégradation de la note britannique ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

LafargeHolcim va enquêter sur son usine en Syrie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Royaume désuni"

En savoir plus

Economie

Après Clairoix, Continental envisage de fermer d'autres sites

Dernière modification : 29/04/2009

Dans un entretien à l'AFP, le patron de l'équipementier automobile allemand confirme la "nécessité" de fermer l'usine de Clairoix. Il annonce par ailleurs que d'autres sites en Europe pourraient connaître le même sort.

AFP - Karl-Thomas Neumann, le patron de l'équipementier allemand Continental, n'a pas exclu mercredi dans un entretien à l'AFP de fermer d'autres usines en Europe, en raison de "surcapacités" dans tous les domaines.
  
"C'est malheureusement pensable. Parce que la reprise a lieu mais à un niveau très faible", a-t-il déclaré. "Nous avons actuellement des surcapacités, et pas seulement pour les pneus mais dans tous les domaines", a-t-il ajouté.
  
Le mois dernier, Continental a annoncé vouloir fermer deux usines de pneus en Europe, l'une à Clairoix (nord de la France) et l'autre à Stöcken (nord de l'Allemagne). Au total, 1.900 emplois sont menacés.
  
Mercredi, son patron a redit que ces fermetures étaient "nécessaires".

Première publication : 29/04/2009

COMMENTAIRE(S)