Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Pour Cécile Kyenge, la demande d'asile en Europe doit être simplifiée

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ethiopie : le défi vert

En savoir plus

BILLET RETOUR

Chine : sept ans après le séisme au Sichuan, les questions restent en suspens

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maréma, nouvelle voix du Sénégal

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La guerre des Le Pen

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bas les pattes !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La dérive morale de Tsahal"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

États-Unis : les tensions raciales restent vives

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Massacre de Sétif : l'hommage de la France, mais pas d'excuses

En savoir plus

Economie

Après Clairoix, Continental envisage de fermer d'autres sites

Dernière modification : 29/04/2009

Dans un entretien à l'AFP, le patron de l'équipementier automobile allemand confirme la "nécessité" de fermer l'usine de Clairoix. Il annonce par ailleurs que d'autres sites en Europe pourraient connaître le même sort.

AFP - Karl-Thomas Neumann, le patron de l'équipementier allemand Continental, n'a pas exclu mercredi dans un entretien à l'AFP de fermer d'autres usines en Europe, en raison de "surcapacités" dans tous les domaines.
  
"C'est malheureusement pensable. Parce que la reprise a lieu mais à un niveau très faible", a-t-il déclaré. "Nous avons actuellement des surcapacités, et pas seulement pour les pneus mais dans tous les domaines", a-t-il ajouté.
  
Le mois dernier, Continental a annoncé vouloir fermer deux usines de pneus en Europe, l'une à Clairoix (nord de la France) et l'autre à Stöcken (nord de l'Allemagne). Au total, 1.900 emplois sont menacés.
  
Mercredi, son patron a redit que ces fermetures étaient "nécessaires".

Première publication : 29/04/2009

COMMENTAIRE(S)