Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

Sports

Revenu à deux points de l’OM, Bordeaux affiche ses ambitions

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 30/04/2009

En s'imposant à Rennes (3-2) grâce à un Gourcuff étincelant (photo) en match en retard de la 33e journée de Ligue 1, Bordeaux est revenu à deux points du leader marseillais... et a, plus que jamais, le titre en ligne de mire.

Quelques jours après avoir remporté la Coupe de la Ligue en étrillant Vannes (4-0) au Stade de France, les Bordelais se sont surpassés à Rennes, mercredi, s'imposant 3-2 dans les ultimes secondes de ce match en retard de la 33e journée de Ligue 1, alors qu'ils étaient en infériorité numérique. Cette victoire acquise aux forceps révèle la force mentale et l’ambition des hommes de Laurent Blanc qui visent, plus que jamais, le doublé Coupe de la Ligue – Championnat.

En revenant à deux points du leader marseillais à cinq journées de la fin de la saison, dotés d'un calendrier favorable (Sochaux, Valenciennes, Le Mans, Monaco et Caen) par rapport à leurs concurrents, les Girondins pourraient profiter du moindre faux pas de l’OM, qui risque d’être déstabilisé par l’annonce du départ de son entraîneur, le Belge Éric Gerets.
 
Comme un symbole, c’est Yoann Gourcuff, revenu à son meilleur niveau, qui a sonné la charge contre son club formateur. Le génie et l’abattage du Breton - auteur de deux buts contre le Stade rennais -, associés à l’immense talent de Marouane Chamakh à la pointe de l’attaque, promettent aux supporteurs bordelais des lendemains qui chantent. D'autant plus que, outre ces deux individualités, Laurent Blanc peut compter sur un effectif de qualité (Diawara, Diarra, Chalmé, Fernando et Wendel), taillé pour jouer les premiers rôles en Ligue 1.

L'influence de Laurent Blanc


Pour sa deuxième saison en Gironde, le champion du monde 98 a laissé libre cours à son audace tactique, tout en insufflant la culture de la gagne à son club. Lors de la sixième journée, les Bordelais avaient ainsi battu Grenoble (1-0), alors qu’ils étaient réduits à neuf. Opposés à Monaco lors de la dix-neuvième journée, ils l’ont emporté 4-3 alors qu’ils étaient menés 3-0 à la mi-temps. À chaque fois, c’est l’état d’esprit de l’équipe et le coaching gagnant de Blanc qui ont fait la différence, comme hier en Bretagne.

"Le football de haut niveau, c'est un état d'esprit conquérant, il faut toujours y croire. La victoire, c'est une bonne chose pour dire à une équipe (Marseille, NDLR) qu'on est toujours là, et à d'autres qu'on ne va pas lâcher la deuxième place qu'on a maintenant", a déclaré Laurent Blanc à l’issue du match contre Rennes.

Bordeaux, qui reste sur une série de six victoires consécutives en Ligue 1 - à l’instar de l’OM -, n’a plus remporté le titre de champion de France depuis 1999.
 

Première publication : 30/04/2009

COMMENTAIRE(S)